Tana et ses environs : Trois attaques à main armée en une nuit, une voiture volée



Jacaranda

La nuit du 21 au 22 août laisse penser à un retour en force de l’insécurité dans le district d’Antananarivo-Avaradrano. Seulement pendant  cette nuit-là, trois actes de banditisme ont été commis dans trois communes de ce district, soit à Ankadikely-Ilafy, Ambohimangakely, et Talata-Volonondry. Le pire est d’entendre que les malfaiteurs agissent en toute quiétude et réussissent toujours leur coup.

A Ankadikely-Ilafy, un ménage résidant à Ambohimpanja a perdu une voiture KIA Morning et un poste téléviseur  à écran plat dans un vol avec effraction. L’acte a été commis vers 2 heures du matin. Selon le témoignage du gardien du lieu qui a vécu cette attaque, les malfaiteurs qui étaient à visage découvert ont escaladé le mur de la clôture en coupant les barbelais protégeant ce denier. Une fois à l’intérieur, ils  ont menacé le gardien avec un pistolet automatique avant de le ligoter mains et pieds. Pour entrer dans la maison proprement dite, des bandits ont enlevé la grille de protection de la fenêtre. Puisque cette dernière était à volet coulissant, ils n’ont pas eu du mal pour entrer dans la maison où ils ont pris le poste téléviseur  susmentionné. Pendant ce temps, le gardien était surveillé par deux individus avec un pistolet automatique à l’extérieur.

Pour évacuer le lieu, les prédateurs ont volé la voiture du propriétaire après avoir fait sauter le cadenas du portail de l’enceinte. Ayant réussi à délier la corde qui attachait ses pieds, le gardien est allé appeler du secours auprès des voisins qui ont par la suite alerté la gendarmerie. Ainsi, des éléments de la brigade d’Ankadikely se sont rendus sur place pour constater le fait. L’enquête préliminaire a révélé que le gardien était seul sur le lieu car la famille propriétaire était en déplacement à Mahajanga depuis une semaine. En effet, les malfaiteurs auraient profité de cette situation pour sévir.

Mode opératoire identique. La deuxième attaque a eu lieu dans le fokontany d’Avaratsena, à Talata- Volonondry. Vers minuit et demi, une vingtaine de bandits armés des deux pistolets automatiques se sont introduits de force dans le domicile d’un particulier. Pour maîtriser leurs cibles, ils les ont menacées avec leur arme avant de fouiller toutes les pièces de la maison. Ainsi, ils sont partis avec 50 000 ariary et un téléphone portable. La troisième était commise par cinq individus armés d’un pistolet automatique dans le fokontany d’Antanety, commune Ambohimangakely. A la même heure que celle qui a eu lieu à Talata-Volonondry, les brigands ont agi de la même façon que les précédents pour s’emparer d’une somme de 160 000 ariary et deux téléphones portables.

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.