Ankadikely-Ilafy : Un bandit tué dans une attaque avortée



Jacaranda

Désormais, la nécessité de l’organisation villageoise pour lutter contre l’insécurité -et cela devrait commencer par la prise de responsabilité de chaque ménage- s’avère nécessaire. Le mercredi 5 septembre vers 1 heure 20 du matin, cinq individus sont entrés de force dans un domicile à Antsampandrano. Pourtant cette fois-ci, les malfaiteurs ont raté leur cible parce qu’ils étaient tombés sur un  terrain bien préparé pour les accueillir. Toujours méfiants par rapport à l’insécurité persistante dans la localité, les occupants de la maison cible se sont déjà préparés pour affronter les éventuels actes de banditisme. C’est pourquoi, ils n’ont pas hésité à affronter les assaillants pour se défendre. Ces derniers ont raté leur mission car  l’un d’entre eux a été tué lors d’un accrochage avec des armes blanches entre les deux parties. Prise au dépourvu, la bande a dû prendre la fuite sans avoir accompli son forfait. Alertés, des éléments  de la brigade de la gendarmerie d’Ankadikely ont débarqué sur les lieux quelques minutes plus tard. Arrivés sur place, ils n’ont pu rien faire d’autre que de constater les faits. 30 cartouches de calibre 12, une cagoule, un pied-de-biche, deux sécateurs ont été découverts sur les lieux. La gendarmerie d’Ankadikely se charge de l’enquête. La dépouille du malfaiteur  décédé se trouve actuellement à la morgue de l’Hôpital Ravoahangy-Andrianavalona à Ampefiloha.

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.