Double kidnapping : Un jeune apprenti pilote à Andoharanofotsy, le Président de l’AV7 à Ambodimita



Jacaranda

De nouveau, le kidnapping a repris de l’ampleur dans la capitale.  Hier, Etienne Randriamanerasoa, Président de l’AV7 (Association des victimes de l’événement du 7 Février 2009) était enlevé par des individus inconnus à Ambodimita dans le 6e arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo. Pour l’instant, les circonstances de cet enlèvement restent à déterminer. Ses proches estiment  qu’il est séquestré quelque part après avoir reçu un appel  de la victime, hier matin. Au bout du fil, il a affirmé en pleurant qu’il est séquestré et torturé par trois individus. Sa situation serait très délicate car les personnes qui ont reçu son appel affirment avoir entendu de bruits pouvant confirmer l’existence de cette torture. Interrogés sur la motivation de leur acte, les ravisseurs ont répondu n’avoir pas besoin d’argent. Pour ses proches, la politique serait derrière cet enlèvement. Selon les explications, ce président de l’Av7 aurait été suivi par ses ravisseurs depuis le week-end dernier. Six individus qui seraient des policiers avaient déjà tenté de l’arrêter alors qu’il était dans un taxibe. Mercredi, ces individus auraient encore essayé de le kidnapper lors de la réunion de l’AV7 à Ankorondrano. Mais, ils auraient dû renoncer  à cause de l’existence d’un cameraman de la station télévision VIVA sur le lieu.

Enlevé à son domicile. Egalement victime d’un kidnapping hier matin, un jeune apprenti pilote de l’air résidant à Ambohibao, reste jusqu’ici introuvable. Selon le témoignage de ses proches, un individu en cagoule l’avait intercepté devant la porte de sa maison quand il s’apprêtait de sortir avec sa sœur et son frère. Le malfaiteur lui a étouffé avec un mouchoir qui aurait été imbibé de Chloroforme. Le jeune homme a perdu conscience quand son agresseur l’avait embarqué dans un taxi qui était stoppé devant son domicile. Selon les explications de la famille de la victime, ce jeune homme aurait  été  ciblé par ses ravisseurs depuis mercredi. Interrogé sur cet acte,  le commandant de la brigade de la gendarmerie d’Andoharonofotsy a affirmé hier  en fin d’après-midi qu’aucune plainte relative à cette affaire n’est déposée auprès de son bureau.

T.M.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Dia sady AV7 no lasa AV8 (association des victimes du 8 sept 2018) indray izany le ranamana!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.