Lutte contre l’insécurité : De nouveaux matériels livrés à la Gendarmerie



Jacaranda
La manipulation de ces nouveaux matériels doit être confiée à de vrais professionnels.

Tenant ferme à l’une de ses missions principales qui est de défendre les personnes et leurs biens, la Gendarmerie nationale s’est dotée de nouveaux matériels pour lutter contre l’insécurité à travers le pays. Hier, une cérémonie dédiée à la présentation de ces matériels s’est déroulée au « Toby Ratsimandrava ». C’était  l’occasion pour le commandement de la Gendarmerie nationale (ComGN) de dresser le bilan de l’utilisation du budget pour les programmes d’investissements publics (PIP)  alloué à cette institution pour l’année 2018. En effet, le Général de Brigade Kassimo Harona Besony, directeur administratif et financier du ComGN a énuméré quelques réalisations de la Gendarmerie durant cette année. Pour commencer, il a souligné que l’année 2018, le gouvernement a attribué 31,955 milliards d’ariary de PIP à la gendarmerie. Grâce à ce fonds, la Gendarmerie a pu améliorer ses infrastructures ainsi que ses matériels. En matière d’infrastructures, 38 nouveaux bâtiments (bureaux et logements compris) ont été construits et 13 ont été réhabilités. Des photos de ces réalisations ont été exposées durant la cérémonie. En matière de matériels roulants, 40 motos cross, trois camions « tout terrain », cinq voitures 4X4 dont quatre de type pick up ont été achetés. A cela s’ajoutent deux vedettes rapides flambant neuves. Ces dernières qui seront affectées au poste de surveillance maritime de la gendarmerie nouvellement implanté dans la SAVA. Cette  région a été choisie pour lutter notamment contre les trafics illicites des ressources naturelles en l’occurrence des bois précieux, trafics qui  ternissent l’image de la localité. La communication et l’informatique ne sont pas en reste. La Gendarmerie se dote également de 56 radios (émetteurs-récepteurs) à haute fréquence et 30 ordinateurs complets.

Priorité à la lutte contre les coupeurs de route. Expliquant la manière par laquelle la gendarmerie nationale a décidé l’acquisition de ces matériels, le Commandant de la gendarmerie nationale, Général Njatoarisoa Andrianjanaka affirme que désormais, la gendarmerie vient d’adopter une nouvelle stratégie pour lutter contre les attaques sur les routes nationales. Les 40 motos susmentionnées seront, d’après lui, affectés dans cette opération pour accélérer l’intervention en cas d’alerte. Dans ce sens, il a annoncé que les premiers bénéficiaires de ces matériels seront les unités de la gendarmerie installées le long de la RN7 et de la RN4 qui sont les plus vulnérables face à ce genre de délits. En effet, les brigades pourront être dotées chacune de quatre motos.

Honorant de sa présence  la cérémonie d’hier, le Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie, le Général de Division Jean Christophe Randriamanarina n’a pas oublié de rappeler que ces matériels sont obtenus grâce aux fonds propres de l’Etat et leur achat a été fait en respectant les procédures du marché public. « C’est déjà une étape importante franchie par l’Etat malgache, mais cela ne veut pas dire que nous n’avons plus besoin de l’appui des pays partenaires comme la France par exemple», a-t-il conclu.

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.