Behoririka : Un Chinois arrêté pour vente de téléphones « Techno » pirates

Jacaranda

Ce fait prouverait en quelque sorte l’existence d’un réseau bien structuré d’entreprises chinoises exportatrices de produits de contres-façons vers les pays pauvres comme Madagascar. On dirait alors que plusieurs exemplaires de téléphones « Techno » pirates circulent dans ce pays si l’on se réfère à cette découverte récente faite par des enquêteurs du Service Central de surveillance de territoire de la Police nationale.

Jeudi 19 septembre, un ressortissant chinois a été appréhendé entrain de vendre de téléphones de fausse marque Techno à Behoririka. Au moment de son arrestation, la police a encore saisi 3 000 téléphones portables de ce genre chez lui. Ce service est parvenu à ce résultat suite au renseignement de la police sur l’existence de cet individu circulant dans le quartier de Behoririka avec ce genre de produits piratés.

La police affirme qu’il s’agit bel et bien des faux après avoir contacté le magasin dépositaire légal de cette marque dans la capitale pour vérification. Durant son enquête, le Chinois suspect a révélé que ces marchandises étaient fabriquées en Chine pour être vendus à Madagascar. Il a avoué qu’il savait que ces produits sont des faux. L’enquête a révélé également que ce ressortissant chinois est résidant à Madagascar depuis des années. Ce serait la raison pour laquelle, il a osé de s’aventurer dans ce genre de trafic. D’autant plus que dans ce pays, la plupart de la population ne se soucie pas encore de la valeur de ce qu’on appelle produit d’origine. Déféré au Parquet lundi 24 septembre, il est incarcéré à la Maison centrale d’Antanimora en attendant son procès.

T.M.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.