Programme ENERGIES de la COI : Le point sur les neuf projets de subvention à Madagascar

Jacaranda
Les participants à la réunion des bénéficiaires des projets, au Louvre Antaninarenina.

L’heure était au constat et à l’évaluation, la semaine dernière, pour les neuf projets de subvention du programme ENERGIES, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la Commission de l’Océan Indien (COI).

Une rencontre entre les responsables du programme ENERGIES de la COI et les responsables des neuf projets de subvention de ce programme à Madagascar, ainsi que des visites de sites, ont eu lieu la semaine dernière. Ces neuf projets figurent parmi de nombreux autres  réalisés dans quatre pays de la COI, dans le cadre du programme ENERGIES et œuvrent pour la promotion des énergies renouvelables dans des filières diverses, tels la biomasse, le biogaz, l’énergie hydraulique, ou encore solaire. Le projet Jirové, par exemple, vise à fournir à des ménages ne jouissant pas de l’électricité, l’accès à de l’éclairage abordable, sûr et sécurisé, à travers des lampes LED afin d’améliorer leur santé et leur bien-être en abandonnant les bougies et les lampes à pétrole. Financé à hauteur de 75 000 euros, soit 46% du budget total de 163 000 euros, ce projet mis en œuvre dans les régions Alaotra Mangoro, Analamanga, Itasy, Vakinankaratra, Diana, Menabe et Bongolava, a adopté un modèle commercial consistant à former 40 franchisés qui loueront des lampes LED aux ménages. Ainsi, 4 000 lampes LED sont louées aux familles sur une base quotidienne à raison de Ar 200 par lampe. Un coût nettement moins élevé que le prix d’une bougie pour une utilisation plus prolongée.

JiroMeva. Le projet JiroMeva, quant à lui, veut contribuer à la réduction de la pauvreté en zone rurale en fournissant de l’énergie électrique. Plus concrètement, il s’agit de réhabiliter un site hydroélectrique par la construction d’une pico-centrale hydroélectrique et par la création d’un réseau de distributions isolé alimenté par ladite pico-centrale hydroélectrique. Ce projet, mis en œuvre dans le district de Moramanga, a bénéficié d’un financement de 330.000 euros, soit 50% du budget total de 660 000 euros.

Un autre projet intéressant, porté par l’Agence de développement de l’électrification rurale (ADER),  mis en œuvre dans quatre communes rurales dans les districts de Moramanga et de Brickaville, consiste à exploiter un site hydroélectrique dans la commune rurale d’Ampasimbe afin, d’une part, de satisfaire les demandes de quatre communes pour le remplacement des groupes thermiques des communes de Beforona et d’Antsampanana ; et d’autre part, d’assurer la continuité de la fourniture d’énergie dans la commune de Ranomafana Est et l’électrification de la commune d’appartenance du site d’Ampasimbe. Chaque centre est alimenté par ce site hydroélectrique d’environ 200 kW relié par des réseaux de distribution en moyenne tension et des lignes de distribution. Près de 500 clients bénéficieront d’un service continu d’électricité à des prix accessibles. Ce projet a bénéficié d’un financement de 500 000 euros, soit 37% du budget total de 1 351 000 euros.

D’autres projets exploitent d’autres filières, tels le biogaz dans la région DIANA, le solaire pour les femmes d’Ambakivao, dans le Menabe, ou encore l’exploitation du Jatropha mahafalensis en vue d’une génération d’électricité rurale dans le sud de Madagascar.

Les neuf projets de subvention du programme ENERGIES de la COI à Madagascar sont globalement dans la bonne voie de pérennisation. Au total, ils totalisent un financement de 2 662 725 euros.

Hanitra R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. VIVE L’INDEPENDANCE ET LA SOUVERAINETE NATIONALE TANT RECLAMEES.!!
    Merci à la UE et la COI.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.