Non participation à l’autodéfense villageoise : Le chef de zone d’une société, interpellé par la police

Face à l’insécurité qui prévaut à Ambatofinandrahana, les forces de l’ordre sont constamment en alerte. L’autodéfense villageoise à travers la mise en place du « kalona » ou colonne qui joue un rôle primordial dans les patrouilles de nuit. Le règlement interne du « Kalona » prévoit même que toute la population est tenue à prendre part et que tout contrevenant à cette disposition commet une infraction et se voit infliger une sanction.

C’est dans ce cas, que le chef de zone d’une société à Ambatofinandrahana a été appréhendé par la police. Au motif que l’intéressé n’a pas pris part au « Kalona » et devra donc purger une détention de 24 h dans les cellules de la police. Le chef de zone d’expliquer qu’actuellement, sa société est en pleine campagne de collecte d’artémesia ; donc il se trouve surchargé. Mais cependant, ce chef de zone de faire savoir qu’il avait déjà délégué une personne à sa place dans sa participation à l’autodéfense villageoise.

Face à cette affaire, les achats d’artèmesia ont été momentanément interrompus au grand mécontentement des producteurs. Le préfet d’Ambositra se trouve à Ambatofinandrahana pour désamorcer la situation. Excès de zèle ou non, dans ce genre de contexte, toute mise en examen est de rigueur.

Anastase

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Cette affaire mérite d’être éclaircie! excès de zèle, jalousie, friction entre différents corps des éléments de force de l’ordre en partenariat avec cette société pour assurer la sécurité des employés déviée à une vengeance personnelle, acte de déstabilisation concurrentiel pour créer du tort à cette activité génératrice de revenue … tout est possible

Poster un commentaire