Betroka : Un gendarme abattu lors d’un accrochage avec des « dahalo »


La série noire continue pour la gendarmerie. Alors que cette entité des Forces de l’ordre est en train de chercher comment lutter contre la recrudescence des actes de banditisme rural auxquels elle semblerait impuissante, voici ses ennemis qui viennent de prouver qu’ils sont en mesure de la défier. Le 03 janvier, un gendarme stagiaire de la brigade de Bekily a perdu la vie lors d’un accrochage avec les « dahalo » dans une opération de poursuite de voleur de bovidés. Ce jours-là, il faisait partie des cinq éléments du poste fixe de Bevoay, commune rurale Isoanala qui étaient appelés à venir à la rescousse d’un éleveur de bovidés qui venait d’être attaqué par des « dahalo». Ce jours-là, vers 05h30 du matin, ces derniers ont volé 70 bœufs dans la localité. Les cinq gendarmes sont alors partis à la poursuite des malfaiteurs quand ils sont tombés nez à nez avec les « dahalo » dans un kizo (ou passage obligé) appelé Ankalilanavato où, un accrochage a eu lieu. Heureusement, l’arme du défunt a été récupérée. Alertés de ce drame, 22 éléments de l’Unité Spéciale Anti-Dahalo (USAD) et trois gendarmes du poste avancé d’Imanombo se sont précipités sur les lieux pour récupérer le corps du malheureux, qui était par la suite acheminé à Imanombo. Evidemment, ces éléments de renfort ont repris la poursuite de la recherche des bandits toujours en fuite. Cette défaite de nos Forces de l’ordre face à ces ennemis de la société signifierait qu’il est temps pour les autorités concernées de réviser comment gérer la sécurité dans ce pays.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.