Eddy bois de rose : Retour à Tsiafahy après l’audition de la Chaîne spéciale

Jacaranda

Sous bonne escorte, il débarquait dans les locaux de la Chaîne spéciale de lutte contre le trafic de bois de rose vers 11heures. Trente minutes après, coup d’envoi de son audition par les juges de la chambre d’instruction. Il pèse surson dos plusieurs chefs d’inculpation dont le plus important est d’être l’auteur du trafic de bois de rose. Une affaire qui remonte en 2014, et concerne l’exportation illicite de 6.000 rondins repartis dans deux dépôts situés à Andapavola, une localité pas loin de Mananara-Nord. Amaigri et le visage bleuâtre, l’épuisement physique est certain pour lui avec cette incarcération dans cette prison de Tsiafahy réputée d’être la plus pénible. Surtout avec un homme qui avait connu la belle vie et le standing. Voiture de luxe, villa de rêve, voyages à l’extérieur, une vie de jet set. Son mandat d’arrêt datait du 13 décembre 2018 mais il a fallu trois mois plus tard pour finalement l’arrêter. Un grand résultat par la Chaîne spéciale puisqu’auparavant, tous les mandats décernés à son encontre par les autres instances n’ont jamais abouti. Et c’était aussi un bon point pour le régime récemment instauré puisque les bailleurs de fonds ont requis un signal fort de la part de l’Etat dans cette lutte contre le trafic de bois de rose. Hier, Eddy accompagné de son avocate a adressé une demande de transfert de prison et une libération provisoire en attendant son jugement. Des requêtes qui seront prochainement examinées par la chambre d’instruction. Juste après son audition, vers 15heures et des poussières, Maminirina Jean Eddy est, retourné et toujours sous bonne garde des forces de l’ordre, à la maison de force de Tsiafahy. Le trafic de bois de rose ne se fait pas tout seul. Les nombreuses investigations nationales et internationales sur le sujet a permis d’identifier que le trafic se fait en réseau très puissant. La Chaîne spéciale attend d’Eddy Maminirina pour révéler ses complices. De sources informées, il refusait pour l’instant de reconnaître tous les chefs d’inculpation retenus contre lui malgré les diverses preuves. Un grand joueur bien rôdé apparemment…

D.R

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Arrêtez aussi Maminiaina RAVATOMANGA !!!!

    Le C.V. du nouveau « Prézida » est invisible à ce jour…Je me demande pourquoi est-ce qu’ il cache son parcours scolaire/universitaire? existe-t-il ? Les Malagasy ont le droit de tout savoir sur monsieur le « prézida »…la moindre des choses c’est de publier des copies certifiées conformes des diplômes…………..il ne sait même pas le sens du terme « parité », ce monsieur est une honte pour Madagasikara………………………………………

    Bon appétIEM

  2. Il n’y a pas de sentiment à faire pour ce vil personnage trafiquant et magouilleur .La lutte contre l’impunité doit continuer son chemin .Il n’y a que les minables ZD sur ce site qui fanfaronnent avec les mensonges éhontés de cette pourriture sur Général Bombe . En chine il y a longtemps qu’il était pendu !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.