Kidnapping « Karana » : Sept présumés auteurs principaux activement recherchés

Jacaranda

Hier lors d’un point de presse tenu au Toby Ratsimandrava, la gendarmerie nationale a réitéré sa détermination à éradiquer les actes de kidnapping qui ne cessent de nuire à l’image de ce pays vis-à-vis de la communauté internationale. Devant les journalistes, le Général de Brigade Christian Rakotobe, deuxième officier-adjoint du Commandant de la Gendarmerie Nationale (OA2-ComGN) a dressé un bilan très alarmant. Ce bilan a enregistré quatre cas de kidnapping seulement pour Antananarivo pendant les trois derniers mois de l’année 2018. Pour ces cas, 16 suspects ravisseurs ont été arrêtés. Neuf d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt (06 Tsiafahy, 03 Antanimora). Trois ont été tués lors de leur arrestation. Selon les explications de cet officier général, le kidnapping persiste car les sept grosses têtes reconnues comme étant des auteurs principaux de cet acte odieux courent toujours. Appelés Laks, Rams, Beau Gosse, Godogodona, Sôla, Moustapha, et Raza, ils sont actuellement activement recherchés.

Parlant de cette année en cours, les statistiques enregistrées auprès de la gendarmerie mentionnent huit cas durant le mois de février et mars dans l’ensemble du territoire national. Deux personnes ont été arrêtées. Six ont été tuées durant les interventions de la gendarmerie pour libérer les otages où il n’y a pas eu paiement de rançon. Ce point de presse a été également mis à profit par la gendarmerie pour apporter des précisions sur l’affaire qui a causé la mort d’un karana de nationalité Française le 19 février 2019 dans le district d’Ambato-Boeny. Cette affaire est entre les mains de la section de recherche criminelle de Fiadanana. Sept personnes dont deux militaires  y sont soupçonnées. Six ont été arrêtées dont quatre sont incarcérées à Tsiafahy et deux à Antanimora.

T.M.

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. · Edit

    bonsoir juste pour donner une idée
    c’est de poster les photos de ces ravisseurs et leur identité comme ça si on les voient on pourra appeler la police.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.