Kidnapping avorté à  Tanjombato : Un des meurtriers du commerçant karana Irfan Farouk Daya appréhendé

Jacaranda

Impliqué dans le meurtre d’un Karana de nationalité française, tué par balle dans une embuscade à Tanjombato, le 31 janvier 2019, un homme a été arrêté par des éléments de la Brigade criminelle de la Police nationale (BC) à Anosy, le 12 avril dernier. La victime était un commerçant karana de nationalité française – propriétaire d’une boutique dans le quartier d’Isotry. Ce 12 janvier vers 16 heures 30, il était en route pour rentrer chez lui avec ses deux enfants quand la voiture les transportant a été interceptée par trois individus montés sur une moto. Tout d’un coup, la bande a tiré sur  eux. Blessé par balles, le père de famille a succombé  pendant son évacuation à l’hôpital. Ses deux fils ont pu s’échapper même si l’un d’entre eux a été également blessé. Ayant tenté de l’attraper, l’un des malfaiteurs l’aurait poignardé mais en vain.

Tentative de kidnapping. Vu les circonstances de cette attaque, cette bande aurait eu comme objectif d’enlever  leurs cibles. Mais, ils ont échoué car ils ont dû déguerpir en voyant l’arrivée des éléments des forces de l’ordre.  Selon les explications de la police, cette attaque a été l’œuvre des cinq individus dont  celui qui a été arrêté le 12 avril. Les enquêteurs de la BC sont parvenus à cette conclusion grâce à leur renseignement ainsi que l’observation des images enregistrées par les caméras de surveillance installées dans les environs du lieu de cette embuscade. La police a réussi à chopper cet individu à Tanjombato après avoir  été informée que celui-ci rodait dans le quartier le jour de son arrestation. Déféré au Parquet hier, il a été placé sous mandat de dépôt à Tsiafahy. La recherche de ses quatre complices toujours en cavale continue.

T.M.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.