Anjozorobe : 127 zébus dérobés par 30 « dahalo »  munis d’armes de guerre 

Jacaranda

Alors que le gouvernement s’attelle actuellement à maîtriser l’insécurité dans les régions réputées rouges en matière de vols de bovidés  à travers l’envoi des plusieurs centaines des militaires et des gendarmes.  Ce qui s’est passé dans le district d’Anjozorobe la nuit du dimanche 28 avril laisse penser que ce problème risque d’infécter les régions supposées calmes comme Analamanga.  Le pire est d’entendre que les chefs des « dahalo » sont des personnes bien connus dans la société. Par contre, les habitants n’auraient pas osé de les dénoncer que lorsqu’ils se trouvaient devant des faits accomplis.  Cette nuit-là, des habitants du fokontany d’Ankazongoaika ont alerté l’existence des 30  « dahalo » ayant attaqué dans la localité. 127 zébus ont été dérobés. Après la razzia, des membres du fokonolona ont enclenché la poursuite des malfaiteurs tout en appelant  sécours auprès de la gendarmerie. C’était à  ce moment qu’ils ont  réalisé que ces voleurs étaient dirigés par les nommés Rijabe et Masy qui habitent dans la commune de Rononobe, dans le district d’Anjozorobe. Selon le témoignage des membres du fokonolona, les mafaiteurs étaient équipés d’un fusil MAS36 et d’un fusil d’assaut Kalachnikov. Pour s’enfuir avec leurs  butins, ils  se sont dirigés vers le Sud, soit en direction de Sadabe, tout en tirant des coups de feu. Venus à la rescousse des poursuivants, les forces de l’ordre ont  pu ramasser  neuf étuis de balles  de fusil MAS 36. Des indices qui confirment l’existence de ce genre d’arme de guerre chez les malfrats. Jusqu’à hier, 31 boeufs ont été récupérés.  Mais, aucun suspect n’est arrêté.

T.M.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.