Ankililoaka-Toliara : Une suspicion de corruption dans une affaire de destruction de culture

Jacaranda

Un riziculteur du « fokontany » de Tanandava, dans la commune rurale d’Ankililoaka, district de Toliara II se plaint d’être victime d’une injustice. En effet, il lance un appel aux autorités concernées par son cas. L’affaire porte sur une violation de propriété privée. Propriétaire d’un terrain d’une superficie de 304 ha et dans le « fokontany » de Tanandava, le plaignant déplore l’existence de personnes ayant clandestinement moissonné le riz qu’il a cultivé sur ce terrain. Face à cette situation, il affirme avoir déposé des plaintes auprès des forces de l’ordre et du tribunal de la localité. Des suspects ont été alors arrêtés. Mais, le problème est de constater que ces derniers recouvrent toujours la liberté après avoir été entendus pour enquête. Le pire est de savoir que devant ce fait, même l’organisme mixte de conception du district de Toliara II (OMC-district) qui s’est déjà impliqué dans cette affaire semblerait impuissant. L’OMC-district a envoyé des éléments des forces de l’ordre pour effectuer l’arrestation des malfaiteurs qui étaient armés de fusils et de sagaies pour commettre leur forfait. En effet, le plaignant soupçonne la possibilité de corruption dans cette affaire. Dans ce sens, il affirme avoir effectué sa propre investigation. A travers laquelle, il a réalisé que, selon ses dires, un candidat aux législatives du 27 mai serait l’instigateur de cet acte de vandalisme contre sa propriété. S’agit-il d’un acte de sabotage dans la mesure où le fils de ce riziculteur, lui aussi est candidat à cette élection dans le district de Toliara II ?

T.M.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.