Ambohimangidy-Ampitatafika : Des menaces d’attaque des « dahalo » terrorisent les habitants

Jacaranda

Des coups de feu ont fait paniquer les habitants d’Ambohimangidy-Ampitatafika, la nuit du 13 mai en début de la soirée. Ce fait s’est produit, juste au moment où les forces de l’ordre, en l’occurrence des éléments de la brigade de la Gendarmerie de Fenoarivo étaient en train de sécuriser la localité après avoir été alertés de l’existence des bandits qui s’apprêtaient à commettre des attaques dans quelques « fokontany » de la commune d’Ampitatafika, dans le district d’Antananarivo-Atsimondrano. Cette nuit-là, le commandant de brigade de Fenoarivo qui se charge de cette circonscription a affirmé avoir reçu un appel de la part de personne de bonne volonté indiquant la présence d’un groupe de personnes qui s’apprêterait d’attaquer le  village de Tsararay, dans le « fokontany » d’Antsinanambohitra, toujours dans la commune d’Ampitatafika. Une fois sur place les gendarmes ont alors entendu des coups de feu à Ambohimangidy. Ce qui les a amenés à rejoindre les lieux pour vérifier ce qui s’y était passé. C’était en ce moment qu’ils étaient informés qu’un habitant du village, ayant un fusil, a lancé des coups de feu, juste pour intimidation. Quelque temps après, la gendarmerie a reçu de nouveau un appel signalant la présence d’un groupe de « dahalo » susceptible d’investir dans le « fokontany » d’Andrefambohitra, toujours dans la même commune. Face à cette situation, les éléments des forces de l’ordre sur le terrain commençaient à s’inquiéter d’une manœuvre de déstabilisation. Malgré tout, ils ont encore rejoint Andrefambohitra mais en vain. Une fois sur place, ils ont reçu un autre appel du même genre, mais celui-ci a averti des raids à Ambohimahitsy et Alatsinainy Ambazaha. Pourtant, ces menaces n’ont jamais été concrétisées. Quoiqu’il en soit, le commandant de brigade de la gendarmerie de Fenoarivo en tant que premier responsable de la sécurité dans cette circonscription affirme avoir déjà pris toutes les dispositions qui s’imposaient. Etant donné qu’hier, un autre renseignement a encore annoncé l’existence d’une centaine de « dahalo » en train de fomenter une attaque à Ambohimangidy.

T.M.

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. mino sy manatena fa tsy hilamindamina am zao ny fanjakana satria tsy mandry andro tsy mandry alina ny vahoaka fa ny ratsy ndray am zao no manjakazaka !! ho tanteraka tokoa anie ilay velirano am ady ny tsy fandriam-pahalemanana ary hivaha ny olana mampijaly ny ponina

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.