Androhibe : Le cerveau de l’attaque du domicile d’un Karana arrêté

Après quatre mois d’investigation, les enquêteurs de la brigade criminelle de la Police nationale à Anosy a pu mettre la main sur le présumé cerveau de l’attaque du domicile d’un Karana commise à Androhibe, le 19 février 2019. A cette époque, trois individus suspectés d’avoir perpétré directement à ce vol à main armée avaient été épinglés et placés sous mandat de dépôt à Tsiafahy. Le présumé cerveau a été cueilli au quartier des 67 ha, le 04 juin 2019. Durant son interrogatoire, ce dernier a reconnu sa culpabilité en affirmant avoir indiqué le domicile à attaquer. Il a également avoué avoir participé au braquage de l’argent destiné à payer les salaires des employés de la société Mada Trade à Ambohimanarina en mars 2019. Une attaque qui a eu lieu pendant le transport de ce fond depuis Talatamaty pour rejoindre Ambohimanarina. Charcuté par la police, le suspect a fini par dénoncer un de ses complices. Il s’agit de son fournisseur d’armes. Il accuse celui-ci d’être son ravitailleur de munitions. Appréhendé également aux 67 ha, ce dernier a confirmé cette accusation en admettant l’existence des transactions financières entre les deux parties. Il a dévoilé que dans cette affaire, les marchandises venaient du district de Manjakandriana. Ce qui signifierait que celui-ci serait affilié à un réseau bien structuré des trafiquants d’armes ? Laissons l’enquête que la Police devrait poursuivre répondre à cette question. Ces deux individus ont été déférés au Parquet du Tribunal de Première instance Anosy hier. Après leur audition, le présumé trafiquant a été placé sous mandat de dépôt à Antanimora. Tandis que le premier a été envoyé à la Maison centrale d’Antanimora en attendant son procès.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.