Tuléar : La 5e édition de VEZ’TIVAL s’est achevée en beauté

Comme tout évènement art et culture populaire, les Vavea (Association des Vezo, ethnie majoritaire à Tuléar) et initiateurs de la 5e édition, ont gardé le bouquet final pour terminer Vezt’val, le samedi 17 Août à la satisfaction des vacanciers à Toliara.

 En effet, cela a commencé le 09 Août en pleines vacances scolaires, les jeunes avaient plein la vue (courses de vélos, de pousse-pousses, athlétisme, marathon), contre ras-le-bol des commerçants riverains et conducteurs car les rues étaient tout le temps barrées. Vezt’val est une organisation de la région Sud-Ouest, œuvre pour la conservation de l’art et la culture de la Région contre l’envahissement de l’art de la mondialisation. Grande première, la course de pirogues (600.000Ar pour le gagnant) a été filmée par un drone, donnant de très belles images, malgré l’alizé qui soufflait (tiok’atimo). Le doranga ou morengy a fasciné les spectateurs qui voyaient la différence et l’originalité de l’art martial malgache en comparaison au kick-boxing importé. Nouveauté : la course en apnée, à celui qui restera le plus longtemps sous l’eau, gagne la course, technique bien maîtrisée par les Vezo dont 80% sont des pêcheurs.

En marge de ce Vezt’val, notons l’inauguration d’un musée de l’océan qui remet en question le danger du plastique que l’homme jette dans la mer. Ce musée montre aussi comment recycler ces bouteilles plastiques en leur donnant une seconde vie, que nous pourrions admirer dans les ex-locaux des douanes, loués par Welt Hunger Hilfe (Whh). Un concours culinaire pour les cordons bleus de la Cité du Soleil, pour rehausser les potentialités touristiques et culturelles de Tuléar. Vez’tival c’est aussi « tagna maro », travail d’intérêt commun, nettoyer le bord de la mer du côté de l’hôtel Plazza et le Jardin de la Mer. Les volontaires étaient dirigés par Madame Anita Cossettini, blanche de peau mais Malgache de cœur, la DG de Comato, une compagnie de manutentionnaires. La 6e édition de Vez’tival, pour 2020, sera encore plus populaire et donnera davantage de visibilité pour la ville de Tuléar. Vivement l’année prochaine, disent les vacanciers.

Charles RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.