Antanandrano : Une maison en construction ravagée par le feu

Jacaranda

Deux incendies en une journée. Un jour après le tragique incendie à Anosibe, le feu brûlait deux fois en une journée dans la capitale notamment à Antananandrano et la cité universitaire d’Ankatso. De bon matin hier, les habitants d’Antananandrano ont été réveillés par un grave incendie. Il est cinq heures du matin lorsqu’une maison en brique et en cours de construction a été la proie du feu. Il ne restait plus rien des six pièces du rez-de-chaussée et les cinq autres à l’étage malgré la tentative des soldats du feu à maîtriser l’incendie. L’origine du feu n’est pas encore déterminée surtout que personne ne s’y trouvait durant l’incendie. Sur place, des témoins oculaires avancent que le feu s’est déclenché à l’étage. Ce sont les voisins même qui ont alerté les sapeurs-pompiers de Tsaralalàna en apercevant la maison en train de brûler. Deux citernes ont fait le va-et-vient jusqu’à ce que l’incendie  soit maitrisé. Il a fallu d’un peu moins de deux tours d’horloge plus tard et le feu a été totalement éteint. Aucune perte humaine ni des blessés ne sont à déplorer, a-t-on appris des sapeurs-pompiers. Toujours hier, un autre incendie s’est déclaré du côté de la cité universitaire d’Ankatso II. Vers 8heures du matin, le bloc numéro 20 a été complétement ravagé par le feu. Tout est parti en cendre, a expliqué les occupants du box, des étudiants. L’on parlait d’un court-circuit à l’origine du drame. Aucune perte humaine. Par contre, les occupants du lieu, deux étudiants natifs de Boeny et de Sofia se sont retrouvés sans abris depuis hier. Les voisinages ont tant bien que mal essayé de maîtriser le feu et ils ont réussi après 45 minutes d’intervention. Les sinistrés lancent un appel aux autorités pour la rénovation de la cité estudiantine dont les équipements électriques sont vieux et constituent des menaces en permanence.

Voarisoa Davidson (stagiaire)

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.