Accueil du Pape François : Des changements in extremis de dispositifs

Jacaranda

Hier, des hauts responsables des Forces de l’ordre conduits par le ministre de la Défense nationale et du ministre de la Sécurité publique ainsi que le commandant de la Gendarmerie nationale se sont rendus à l’Archevêché de l’Eglise catholique romaine à Andohalo dans le cadre de la préparation de la visite apostolique du Pape François. Ils ont rencontré l’Archevêque d’Antananarivo pour mettre en ordre certains dispositifs à mettre en œuvre pour la sécurisation des déplacements de ce Chef d’Etat et souverain pontife pendant son séjour dans la capitale. Les deux parties ont alors tenu une réunion à huit clos pendant environ 30 minutes pour mettre à plat les problèmes organisationnels qui pourront générer le désagrément de la population pendant cet événement. Parmi cela figure la restriction de la circulation sur les voies publiques à emprunter par le Pape. Une mesure qui pourra empêcher la population de vivre cet événement dans la joie et dans la gaieté. En effet, la déclaration du Monseigneur Odon Razanakolona, Archevêque d’Antananarivo a levé l’angoisse pesant sur certaines personnes de ne pas eu l’occasion de voir et de saluer le Pape. Il a annoncé que tout le monde peut s’installer sur les bords de toutes les rues à parcourir par le cortège papal. Les fidèles de toutes les paroisses à traverser par le cortège peuvent s’organiser pour fêter son passage dans leur circonscription respective. Il estime que cela ne devrait pas poser des incidents. Il l’a dit en faisant référence à ce que les catholiques ont fait lors de l’accueil triomphal du Cardinal Désiré Tsarahazana quand celui-ci était rentré de Rome après son intronisation. Parlant au nom des Forces de l’ordre, le ministre de la Défense nationale, le général de Division Léon Jean Richard Rakotonirina a manifesté son souhait de voir ce grand événement se dérouler dans la dignité et dans la fraternité ainsi que dans la sagesse. Pour cela, il ajoute que tout le monde peut venir pour brandir le drapeau du Vatican. Mais, la sécurité de la vie du Pape, ce dernier qui est aussi un Chef d’Etat, est la mission principale des Forces de l’ordre. En effet, il invite tout le monde à se soumettre aux directives données par les forces de l’ordre pour que tout se déroulera comme l’on souhaite. Que cette visite Papale soit un véritable honneur pour le pays et les Malgaches.

T.M.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Il s’agit de maîtriser les risques mais non pas de gacher l’opportunité de voir le Pape. Leçon de gestion des risques pour les forces de sécurité.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.