Opération de pacification : Les Militaires doivent respecter les droits de l’homme

Partie prenante dans l’opération pour rétablir la paix et la sécurité dans le plus bref delai comme il est dicté par le “velirano n°1” du Président de la République , les militaires doivent respecter les droits de l’homme dans l’accomplissement de leur mission. Mardi dernier, le ministre de la Défense nationale, le Général de Division Léon Jean Richard Rakotonirina, l’a réitéré devant l’ensemble des éléments du 1er Régiment des Forces d’Intervention (1er RFI) de l’Armée Malagasy à Ivato. A cette occasion, il s’est rendu à ce camp pour participer à l’exercice physique (cross country) organisé par le commandement des Forces d’Intervention de l’Armée Malgache regroupant quatre unités à Antananarivo, à savoir : 1er RFI, RAL, RAS, RAAA. Le ministre a rappelé ce code de conduite, lequel est déjà consigné dans la lettre d’engagement à signer par les éléments à affecter dans les quatre Zones Rurales Prioritaires de Sécurités reparties à travers l’île. D’après lui, l’objectif du ministère est de rétablir la confiance entre le peuple et l’Armée.

T.M.

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. On attend toujours le resultat de la lutte des militaires et polices pour faire revenir la sécurité du peuple dans toute l’ile surtout à TANA capitale de Madagascar .Trop de Kolonely et Jeneraly qui ont fait l’école de guerre et qui sont impuissants contre les dahalo et bandits des grandes villes .Attention que le peuple malgache soit fatigué d’attendre .Priorité absolue : LA SECURITE pour que les paysans retournent dans les campagnes .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.