Ambavahaditokana et Talata-volonondry : Trois blessés et 2 000 000 ariary dérobés dans des vols à main armée

Par rapport aux efforts déployés par les Forces de l’ordre pour lutter contre l’insécurité dans la ville d’Antananarivo, les actes de banditismes sont loin d’être maîtrisés dans les zones périphériques. Les malfaiteurs sévissent en groupe et détiennent des armes puissantes pour commettre leur forfait. Ceux  qui se sont passés dans la commune d’Ampanotokana dans le district d’Antananarivo Atsimondrano et à Talata-volonondry dans le district d’Avaradrano la nuit du samedi dernier, le confirment. Des attaques à main armée ont eu lieu  dans ces localités. Au total, près de 2 000 000 ariary et quelques objets de valeurs ont été dérobés. Trois personnes ont été blessées dans  ces deux vols.. A Ampanotokana vers 22 heures 30, une bande de neuf individus dont l’un muni d’une cagoule, s’est  introduite de force dans le domicile d’un épicier dans le fokontany d’Ambohimanarina. Avant d’agir, les malfaiteurs qui étaient armés d’un pistolet factice et des couteaux, auraient été déjà renseignés qu’il n’y avait que des enfants dans cette maison. Vu le rapport de force, les malfaiteurs ont réussi sans avoir recouru aux armes, à s’emparer d’une somme de 900 000 ariary et quelques quantités de marchandises avant de prendre la fuite. Débarqués sur place après avoir été alertés quelques minutes plus tard, des gendarmes du poste avancé d’Ambavahaditokana ont tenté de les attraper mais en vain. L’enquête est en cours. Le même samedi vers 22 heures, trois ménages du village d’Ambohibary, fokontany Morarano Idilana, étaient la cible d’un gang composé d’une vingtaine d’individus. Selon les témoignages des victimes, les malfaiteurs qui étaient munis d’un fusil d’assaut Kalachnikov et d’armes blanches, ont fait irruption dans leur maison et ont  fouillé en agressant tous ceux qui ont tenté de s’opposer à eux. Le bilan était lourd. Ayant perdu 690 000 ariary en espèce et deux téléphones portables, le propriétaire du premier ménage a été blessé. Ayant blessé également les propriétaires des deux autres ménages, les malfaiteurs y ont dérobé 1 000 000 ariary et trois téléphones portables chez le premier ; 30 000 ariary et deux téléphones portables chez le deuxième. Après l’acte, la gang s’est enfuit en direction d’Ambohimanga Rova. La gendarmerie de Talata-Volonondry se charge de l’enquête.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire