Affaire Ambohitrimanjaka : Des gendarmes auditionnés en tant que témoins

La  Section de recherche criminelle de la gendarmerie nationale à Fiadanana a dû  proroger  jusqu’à hier, la garde à vue des personnes arrêtées pour avoir agressé des gendarmes à Ambohitrimanjaka jeudi dernier. Cette mesure a été prise du fait que les gendarmes qui étaient présents sur les lieux durant cet  incident ont dû également être auditionnés en tant que témoins afin de ficeler le dossier sur cette affaire dont l’enquête reste toujours ouverte. D’autres suspects sont encore à rechercher. Le  déferrement des cinq individus reconnus avoir commis cette violence et qui  ont blessé quatre gendarmes devra avoir lieu ce jour. Samedi, des habitants des quatre communes (Ambohitrimanjaka, Ambohidrapeto, Ankadimanga, Fiombonana) déclarant contre la mise en œuvre du Projet Tana-Masoandro à Ambohitrimanjaka sont de nouveau descendus dans la rue. Cela s’est déroulé dans le calme et sous la surveillance des éléments des Forces de l’ordre.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Kiana

    On n’a rien compris à vos propos ! Apprenez à être clair dans la vie de zanak’i Dada …

  2. Les chinois de Soamahamanina sont délogés pour soi disant « pillés » les richesses des autochtones alors pourquoi ne pas faire autant pour ces pilleurs de biens du peuple ! sa rehefa karana sy gasy no mandroba de tsy azo atao n’inon’inona satria azy ny « fahefana »

  3. BRNDON

    Répondez à la question de Marc : intubation trachéale par une sonde sans vaseline ou un bâton dans le C.. ?Vous avez le choix et ça fera plaisir au député TIM Mamy RABENIRINA de vous voir arriver avec ça il vous mettra au premier rang pour affronter les gendarmes à Ambohitrimanjaka … Ne te dégonfle pas jomaka du parvis de l’hôtel de ville hein !

  4. MARC :
    Un vrai lèche-cul des voalavo ! Les Rats Jo Hell te disent de bouffer leur merde et tu t’exécutes sans demander ton reste.
    Tu préfères tuer les Malgaches plutôt que de desservir les intérêts des nouveaux colons ! Quel con ! Même Rasanjy n’aurait pas fait mieux !!!!

  5. BRANDON

    Au lieu de t’  » INTUBER  » par la bouche tu préfères certainement un bâton par le C… Tu aimes ça hein ? Sinon comment expliquer tes obsessions maladives à répétition sur des karana pour le projet Tanamasoandro . Tu as l’air d’aimer la douleur sournoise et cela explique tes atomes crochus avec un supermenteur à Faravohitra qui vous a trahi en se défilant d’être candidat à la mairie ! Franchement je te plains et tu continues à lécher son C..

  6. Ô ry lé MARC a !
    Asain’ny karana milelaka ny vodiny ianareo rehetra dia miraraka amin’ny tany mihitsy ny lelanareo.
    Lasan-dry Rajabaly ny tanibe eny Soamandrakizay, dia mitehaka ny zana-boalavo, zanaky ny Dondrona Jomaka DJ Rat Jo Hell satria notsipazany rehoka sy rora araka ny hiran’ny namanareo antsoina hoe : Léreraka.
    Izao ny tanimbary mihitsy no tian-dry zalahy hototofana, dia faly ery r’ilay tsy vanona ireto. Rarak’ivy mihitsy.
    Ny fananan’ialahy aloha no amidio 5 000 Ar / m², dia ho hitan’ialahy eo ny ngidiny. Fa dia hisotro ny hamamin’ny hevi-boalavo tokoa ialahy isany !

  7. BRANDON le Jomaka du parvis de l’hôtel de ville qui parle d’honnêteté intellectuelle ? Lui le plus pire des idiots avec un QI d’un cancre du fanabeazana fototra et qui doit passer la 2ème session du bac au centre de Bel Air ! Vraiment le monde à l’envers , il faut l’  » INTUBER  » avec une sonde sans vaseline jusqu’aux tripes et qu’il crie KAY KAY KAY aiza Dada hi hi hi …

  8. manan-jo hiaro tena ka hampiasa fitaovam-piadiana ny zandary hoy izay bebaomba izay t@ faha-tetezamita! Ka mba manan-jo hiaro ny fanany ve ny olona? Vy tsy mikitrana irery,porofo,nilamina tsara ny hetsika t@ asabotsy! Sahal@ fotaka anaty tànana ny olombelona : raha poretina mafy,miporitsika ary raha avela hibananahaka miborisaka!

  9. On demande une chose : l’honnêteté intellectuelle.
    Serait-ce si difficile que ça ?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.