Exécution sommaire à Ambohimahasoa : Un gendarme tue froidement une mère de famille

Jacaranda

Mais quelle mouche a piqué cet homme de loi ? Au lieu de protéger la vie des gens, il a abattu froidement une mère de famille, qui plus est, dans la cour du poste avancé où il travaille. Les faits remontent à samedi dernier dans une localité appelée Ikalakao, située dans le district d’Ambohimahasoa. Les éléments de la gendarmerie, en mission commandée, ont interpellé trois femmes qui sont suspectées d’être de mèche avec une bande organisée de ‘dahalo’. Si l’objectif a été de forcer ces descendantes d’Êve à dénoncer les membre du groupe de malfrats, l’opération a trouvé une autre tournure avec les agissements de l’un des gendarmes. Il a fait agenouiller l’une des femmes en la menaçant avec son arme. Ses collègues ont commencé à douter de ce comportement et avaient essayé de le tirer de l’endroit. L’homme a été intenable et il est allé jusqu’à tirer une balle dans la tête de la mère de famille. Selon les informations recueillies sur cette affaire, l’auteur de ce meurtre est un gendarme de 2e classe vacant au sein du poste avancé d’Ikalakao. La victime s’appelle Nomenjanahary Jeanne dit Zesiana. Après l’acte, les gendarmes se sont bousculés à désarmer l’irascible. Aussitôt arrêté, il a été transporté au bureau de la compagnie de la gendarmerie à Ambohimahasoa. Une enquête a été ouverte avec au moins deux charges judiciaires : meurtre et désobéissance envers son supérieur hiérarchique. Selon le rapport sur l’affaire, son chef a été parmi ceux qui l’ont essayé d’empêcher l’exécution. Mais l’irascible gendarme n’en fait qu’à sa tête et a désobéi à l’ordre. Ce genre de spectacle nuit rapidement à l’image de nos forces de l’ordre et génère une perte de confiance de la part des civils. La femme connaît-t-elle des secrets sur la bande organisée qui pourraient compromettre le gendarme concerné ? Les hypothèses ne manquent pas…

D.R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.