Sécurité maritime : Madagascar abrite l’exercice naval Cutlass Express 19.2

Depuis hier, jusqu’au 16 novembre, Madagascar abrite l’exercice naval multinational baptisé  « Cutlass Express » deuxième édition (Cutlass Express 19.2). Organisée annuellement en collaboration avec les Forces navales américaines, cette manœuvre maritime verra la participation des pays de la zone occidentale de l’Océan Indien, à savoir Madagascar, Maurice, les Seychelles, Tanzanie, Kenya, et Mozambique. Le lancement officiel de cet événement s’est déroulé hier, à la salle d’honneur du ministère de la Défense nationale à Ampahibe en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique et du ministre de la Défense nationale (MDN), Léon Jean Richard Rakotonirina et du chef d’Etat-major Général de l’Armée Malagasy, le Général Théophile Rakotonirina. Expliquant l’importance de cette coopération pour la Grande Ile, le MDN affirme que la participation de Madagascar à cet exercice marque la détermination des dirigeants actuels à se tourner vers la mer. La volonté de protéger nos espaces maritimes contre la piraterie, les pillages des ressources halieutiques et les infractions relatives à la circulation maritime. Selon lui, le choix de Madagascar pour accueillir cette manœuvre offre également l’opportunité pour le pays de contribuer à l’instauration de la paix dans le monde. Ce serait également une occasion de mettre à l’épreuve l’efficacité des infrastructures déjà en place en matière de contrôle et de sécurité maritime dont le centre régional, de fusion des informations maritimes (CRFIM) nouvellement installés à Madagascar. Ce centre va jouer des rôles importants pendant le Cutlass Express 19.2. Pour conclure, le MDN estime que la tenue de cette manœuvre grandeur nature serait déjà une étape pour le Sommet mondial de la Sécurité Maritime que l’Etat malgache va accueillir en 2020.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.