Ivato : Un poseur d’affiches de propagande agressé

Jacaranda

Le principe de non-agression entre les candidats et leurs partisans, préconisé par la Commission électorale nationale indépendante et le « Komitin’ny Fampihavanana Malagasy pour préserver la paix durant ces communales, a été bafoué à dans la commune d’Ivato, district d’Ambohidratrimo. Le candidat du parti TIM, Penjy Randrianarisoa se plaint d’être victime d’un sabotage dans la conduite de sa campagne électorale. Actuellement, son poseur d’affiches est admis à l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona à Ampefiloha suite à l’agression dont il a été victime la nuit du jeudi 8 novembre. Il a le bras fracturé, sans parler les traces de bleus couvrant son dos et des blessures à la tête. Cette nuit-là vers 21 heures 30, il était en train de remplacer des affiches de ce candidat, enlevées par des personnes malintentionnées, quand trois individus l’ont attaqué. Sans sommation, ces derniers l’ont frappé à plusieurs reprises avec un morceau de bois. Selon le témoignage de la victime, ses individus ont pris et déchiré la seule affiche qui lui restait avant de prendre la fuite. Pour le candidat concerné, ces individus auraient agi à la solde d’un adversaire. Ayant manifesté son amertume vis-à-vis de cet acte, il estime que cela ne devrait pas se produire si les candidats sont disposés à faire régner la démocratie en se mesurant par leurs idées au lieu de s’adonner à la violence.

T.M.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Comme ces gens-là n’ont rien dans la tête, ils se comportent comme des chiens depuis 2009.

  2. Depuis 2009 ,et cela n’arrêtera pas. Des voyous en puissance.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.