Ambohitrarahaba et Ivato : 3 morts, dont un ressortissant étranger, dans des accidents de moto

Malgré les actions de sensibilisations menées par les Forces de l’ordre chargées de la circulation suite à la recrudescence des accidents de moto ces derniers temps, ce moyen de locomotion continue de faire des dégâts. Hier, trois personnes ont péri dans deux accidents différents. Le premier s’est produit à Ambohitrarahaba, au milieu de la nuit, soit le samedi vers minuit. En direction de la ville d’Antananarivo, une moto scooter, avec deux personnes à bord, a percuté de face une voiture Nissan 4X4, venue en sens inverse. La violence du choc a tué sur le coup le conducteur et a gravement blessé son passager. Elle a également réduit en un tas de ferrailles et a fortement endommagé la partie avant du 4X4. Le pire est d’entendre que le motard décédé est un gendarme en service dans une unité à Ivato. Après le constat, le chauffeur de la voiture, qui s’en est sorti sain et sauf, a été emmené à la brigade de la gendarmerie d’Ankadikely pour enquête.

 

Nationalité suisse. Survenu vers 6 heures du matin, le deuxième accident a eu lieu à Ivato, juste au niveau du rond-point menant vers l’Aéroport à partir de la Base aéronavale (BANI). Une moto cross, montée par un ressortissant étranger et une Malgache, a fini sa course contre un poteau en béton de conduite d’électricité de la Jirama, après avoir raté ce rond-point. Le sang a coulé. La collision a propulsé le conducteur contre ce béton, avant de le projeter sur l’asphalte. Gravement touché au crâne, il est mort sur le coup. La femme n’a pas été pas épargnée. Tombée à terre, elle a été gravement blessée. Ses pieds et ses bras présentaient des fractures. Emmenée d’urgence à l’hôpital, elle a également rendu l’âme dès son entrée au service d’urgence. Les dépouilles des victimes ont été déposées à la morgue de l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona. L’information recueillie auprès de cet hôpital, hier, a indiqué que cet homme est de nationalité suisse. Une information qui est encore à vérifier dans la mesure où, la gendarmerie qui se charge de l’enquête, a affirmé que jusqu’au moment où nous avons écrit cet article, les enquêteurs n’ont pas encore eu assez de renseignements sur cet homme. Aucun proche des deux victimes ne s’est encore manifesté. 

T.M

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. C est triste pour les familles des victimes mais je ne plaindrai jamais les victimes qui roulent comme des fous sans casques. Quand on joue à la roulette russe on ne gagne pas tout le temps. Concernant les actions de sensibilisation des forces de l ordre, c est une fausse information. Je n ai jamais vu un policier intervenir auprès du conducteur quand il n avait pas de casque attaché, pas de casque du tout, pas d’éclairage, à 3 ou 4 sur une moto…..
    Par contre soyez sur que si vous blessez un conducteur de 2 roues dans casque et sans eclairage en pleine nuit, vous irez froit en prison….

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.