Kidnapping sur des “Karana” : Un présumé kidnappeur abattu, cinq autres capturés vivants

Après l’enlèvement de Navaz Veldjee le 13 décembre 2019 à Soavimbahoaka, la section des recherches criminelles de la gendarmerie de Fiadanana a poursuivi l’enquête sur les rapts de “Karana” commis dans la capitale ces derniers temps. Et les résultats ne se sont pas fait attendre. Grâce à des renseignements fournis par des personnes de bonne volonté, six individus présumés impliqués dans cette affaire ont été arrêtés. Selon le colonel Tahiana Ravelomanana, commandant de cette unité, deux des suspects ont été appréhendés à Androndrakely et à Ankadimbahoaka le 07 janvier dernier. Leurs noms sont déjà cités dans des affaires de kidnapping sur des “Karana” commis durant les années 2017 et 2018. Ils étaient en train de concocter un autre enlèvement quand nous les avons arrêtés, explique le colonel. Le 09 janvier, trois femmes impliquées  dans cette affaire ont également été arrêtées. Elles sont reconnues comme les fournisseurs des puces téléphoniques utilisées par les kidnappeurs pour communiquer. 25 puces prêtes  à être utilisées ont été saisies sur elles au moment de leur arrestation. En poursuivant l’enquête, la gendarmerie est parvenue à interpeller un autre individu qui était le cuisinier chargé de préparer les repas des victimes, le 10 janvier à Nanisana. Appelé Ragodogodona, l’un de ces six suspects était parmi les bandits  preneurs d’otages qui ont pu s’échapper lors d’un accrochage avec les forces de l’ordre à Anosivavaka en 2018. Le 10 janvier dernier, il a été abattu par les gendarmes qui l’ont escorté pour retrouver ses complices à Manjakandriana. En effet, sur la route, il a tenté de s’échapper en agressant ses accompagnateurs. Par conséquent, les gendarmes ont dû se trouver dans l’obligation de se servir de leurs armes. Tout en précisant que Ragodogodona est poursuivi pour avoir participé à une dizaine d’enlèvements, le colonel Tahiana Ravelomanana rappelle que, depuis l’année 2016 jusqu’en 2019, 38 présumés kidnappeurs ont été arrêtés par la section des recherches criminelles de la gendarmerie. Puisque des suspects sont encore en cavale, ce responsable sollicite la collaboration de tous pour lutter contre ce fléau qui ternit l’image de la société malgache. Et comme l’un des six  présumés susmentionnés est décédé, ils ne sont alors plus que cinq qui ont été déférés au Parquet du tribunal Anosy samedi. L’audition se poursuit ce jour.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. efa betsaka nous efa tratra
    aiza le vola efa naverina ve?
    mahagaga @izao vaninantro ankehitriny mora tratra izy ireny nohony technologies géo localisation.
    mbola tsy manpiasa anireny ve by eto madagascar.
    fihomezana na cinéma nous misy hatramizay partage de gâteau
    zarazarao anjakana

Poster un commentaire