Isotry : Les récidivistes forment un groupe de malfrats

Ils ont déjà été incarcérés en 2017 et en 2019. Moins d’un an après leur libération, les deux acolytes sont revenus à leur quotidien de malfaiteurs. Leur mode opératoire n’a pas changé. Ils ciblent les heures de pointe et les gens qui reviennent du bureau, et qui partent à pieds pour rejoindre leur foyer. Ils les menacent avec leurs sabres et délestent ainsi leurs victimes de leurs téléphones portables, porte-monnaies et même de leurs vêtements. Dimanche dernier, une femme a été victime de ces deux compères. Elle a été délestée de 600 000 ariary, une somme prévue pour faire s’approvisionner durant le confinement. Durant le dépôt de sa plainte, la victime a bien pu décrire le profil de ses assaillants. L’enquête a permis d’identifier et, par la suite, de mettre la main sur les deux hommes. Selon la police, ils ont fini par avouer leurs méfaits. Ce sont des multirécidivistes pour qui la prison est une virée, sinon une période pour se ressourcer. À chaque sortie de prison, ils se regroupent et reprennent leurs habitudes de bandits. C’est loin d’être un cas isolé puisque la plupart de la pègre de la capitale a déjà connu la prison. 

D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. La loi malgache est trop clément envers les malfaiteurs, quid des bons citoyens qui travaillent dur sans répit pour subvenir aux besoins de sa famille. Les députés devraient voter une loi pour que les récidivistes croupissent au moins 5 ans en prison. Les défenseurs du droit de l’homme n’ont qu’à leur apporter à manger s’ils ne sont pas contents

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.