Psychose liée au coronavirus : Un touriste français a semé le trouble à Antsohihy

Jacaranda

Ce que ce ressortissant français a enduré dans le district d’Antsohihy a prouvé que les Malgaches sont en train de vivre une véritable psychose en ce moment. Le séjour de Delmas, un Français âgé de 21 ans, a failli virer au pire. Le 21 mars, la présence de ce jeune homme dans la commune de Befotaka Nord a bouleversé les habitants qui se sont tous soulevés pour le chasser des lieux. Cet aventurier qui ne faisait que prendre des photos a alors fini par être arrêté par les éléments des forces de l’ordre de la localité.  

Après avoir été hué et pointé du doigt comme un malpropre et redouté d’être porteur du coronavirus, cet étranger aurait failli passer le pire quart d’heure de sa vie si les éléments des forces de l’ordre dans la localité n’étaient pas intervenus à temps. D’après les informations, il a déjà visité quelques communes avant d’atterrir à Befotaka Nord. Mais il n’était pas le bienvenu, partout où il passait. On le soupçonnait d’être un étranger vecteur du virus COVID-19. Son interpellation pour examen de situation à Antsohihy est un salut pour lui dans la mesure où il est actuellement en sécurité. Le contrôle de ses papiers a permis de savoir qu’il est entré à Madagascar le 11 mars 2020, en provenance du Kenya. Il est arrivé à Antsohihy le 18 mars. Il a rejoint Befotaka Nord le 25 mars, où il a passé tous les contrôles relatifs à son statut. Puisqu’il faut attendre 72 heures pour avoir les résultats de ce test, il a été transporté à Tana pour la suite de sa surveillance médicale. Si l’on s’en tient au protocole, les personnes entrées en contact avec cet individu, dont son guide touristique et les éléments des forces de l’ordre qui l’ont pris en charge depuis la base, devront être également contrôlées. 

T.M. 

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.