Tsiroanomandidy : Echange de tirs en plein couvre-feu entre policiers et bandits

Alors que la majorité des Malgaches participent à cette lutte commune contre la pandémie COVID-19, cela n’empêche pas les hors-la-loi de sévir. Une bande de malfaiteurs a réussi à perpétrer une attaque à main armée dans la ville de Tsiroanomandidy la nuit du dimanche 29 mars vers 23 heures. On sait que comme dans tout le chef-lieu de district et de région, le couvre-feu est imposé chaque nuit. Selon les informations qui nous sont parvenues, une dizaine de bandits munis d’armes à feu et d’armes blanches ont investi le domicile d’un particulier situé près de l’enceinte du Collège d’enseignement général (CEG-centre) au fokontany Amboasarikely, Tsiroanomandidy. Une fois sur les lieux, ils ont ouvert le feu et ont lancé des coups de sifflet. Terrorisés, les propriétaires de la maison ont appelé la gendarmerie et la police nationale de la localité. Débarqués en premiers sur place, des policiers ont tenté d’attraper les assaillants mais en vain. Ces derniers les ont accueillis avec des coups de feu. Les policiers ont donc été obligés de recourir à leurs armes. Ils étaient en plein échange de tirs avec les bandits quand des gendarmes de la compagnie de Tsiroanomandidy sont venus à la rescousse. Ces derniers qui étaient, selon le commandant de compagnie de la gendarmerie de Tsiroanomandidy, obligés de sécuriser les alentours pour empêcher les riverains de s’approcher. Ayant battu en retraite, la bande de malfaiteurs a pu s’échapper. Ils ont réussi à dérober 200 000 ariary, deux téléphones portables, et une caméra. Heureusement, aucun blessé ni perte en vie humaine n’est à déplorer. Le commissariat de la le sécurité publique se charge de l’enquête.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.