Extorsion de fonds : Un policier et un gendarme placés sous mandat de dépôt

Deux éléments des forces de l’ordre (un policier et un gendarme) et un civile se trouvent actuellement en prison après avoir déféré au parquet du tribunal de première instance de Fianarantsoa cette semaine. Ils sont poursuivis pour extorsion de fonds et de séquestration de leurs victimes, une femme et un commerçant de la localité. Impliqué dans une affaire de faux billets de banque, la première aurait été profitée par ces deux éléments des forces de l’ordre pour soutirer de l’argent. Dans cette manœuvre, ils ont réclamé 5 millions d’ariary à l’intéressée en menaçant cette dernière qu’elle risque d’un emprisonnement à vie. Pendant ce temps, ils auraient pris en otage leur victime. Heureusement que leur manigance a échoué suite à l’intervention d’un membre de la famille de la victime. Affilié à la société civile Justice et Paix qui lutte contre l’injustice social et la corruption, celui-là a réagi à temps dès qu’il était tenu au courant des faits. Persistant dans leur méfait, Ces malfrats ont de nouveau tenté de prendre comme cible un commerçant tenant boutique dans le quartier d’Ankofafa. De connivence avec un civile, ils étaient sur le point d’enlever le commerçant chez lui quand des habitants de ce quartier se rendaient sur le lieu après avoir été alertés de cette mauvaise intention. Pris de panique, ils ont pris la fuite. La course poursuite a été lancée. Appréhendé par le fokonolona, le policier a failli subir la vindicte populaire avant d’être livré au commissariat central de la Sécurité publique d’Ampasambazaha-Fianarantsoa. Depuis, l’affaire a été reprise par la gendarmerie nationale qui a mené l’enquête. Ce qui a permis d’arrêter ses deux complices.
T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire