Incendie mortel à Ilafy : Un garçon de 4 ans carbonisé, son père grièvement blessé

Accident ou non. Le drame qui s’est produit la nuit du lundi 08 juin 2020 à Mandrosoa, dans la commune d’Ankadikely Ilafy, devrait éveiller l’esprit de tout un chacun sur la nécessité d’être toujours prudent dans la vie. C’est malheureux d’entendre qu’un petit garçon qui n’avait que 4 ans, a péri dans un incendie d’une case d’habitation. Son père qui n’aurait pas eu l’occasion de le sauver a également été grièvement blessé. Il se trouve actuellement entre la vie la mort à l’hôpital après avoir été sauvé de justesse grâce aux interventions des membres du « fokonolona ». Ces derniers n’ont pas pu intervenir à temps parce que les flammes étaient difficiles à maîtriser quand ils sont arrivés  sur les lieux. Selon les informations, le feu s’est déclaré vers 21 heures environ, juste au moment où tout le monde se préparait à dormir. Personne ne pensait qu’une telle tragédie allait survenir dans la localité. Etant donné que l’emplacement la maison en question se trouve dans un endroit un peu isolé, derrière un mur de clôture d’une grande propriété. En effet, les habitants des environs ne s’étaient rendu compte qu’un incendie se déclarait que lorsqu’ils ont vu des fumées se dégager. Malheureusement, ils sont tombés sur une maison déjà consumée par le feu. Ils étaient en train de combattre ce fléau quand ils ont vu le père de famille grièvement blessé et ayant perdu connaissance sur les lieux. Ils ont en même temps alerté les forces de l’ordre. Débarqués sur les lieux, les éléments de la gendarmerie ont constaté le décès d’un garçon dont le corps gisait dans les braises. L’enquête préliminaire effectuée par la gendarmerie a révélé qu’une flamme de bougie non maîtrisée à l’intérieur était à l’origine de ce drame. Cette affaire se trouve actuellement entre les mains de la brigade de la gendarmerie d’Ankadikely-Ilafy.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.