Opération de pacification dans l’Ihorombe : Deux dahalo, dont un prisonnier évadé, abattus par la gendarmerie

Actuellement, la gendarmerie du groupement d’Ihorombe entame une grande opération de pacification dans cette région. Cette initiative a été prise suite à la recrudescence des actes de banditisme rural comme le vol de bovidés dans cette localité. Dans cette action, la population apporte son soutien à travers la dénonciation des individus suspects au niveau de la société. Et cette collaboration a déjà prouvé son efficacité. En début de cette semaine, la gendarmerie a été informée de l’existence de quelques individus en train de préparer une attaque dans le village d’Antondrotsy, fokontany Salaza, dans la commune de Mahasoa, district d’Ihosy. Les renseignements ont indiqué que l’un de ces dahalo, appelé Zafy, était un évadé de la prison d’Ihosy depuis le 3 mai. Il est le chef de la bande. Sitôt alertés que Zafy et sa bande se cachaient au domicile de leur comparse à Antondrotsy, des gendarmes se sont rendus sur les lieux. Sommés de se rendre, les malfrats ont refusé d’obtempérer. Ils ont tiré sur les forces de l’ordre. Ainsi, ces dernières affirment avoir été obligées de se servir de leurs armes pour les maîtriser. Deux dahalo ont été tués lors de cet échange de tirs. Quant aux gendarmes, ils s’en sont sortis sains et saufs. Compte tenu de ce résultat, la gendarmerie adresse ses remerciements à la population de Salaza pour cette collaboration qui a permis d’éliminer ces ennemis de la société.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.