Bekopaka-Antsalova : Un ancien maire menacé de mort par un militaire

Outre la crise sanitaire à laquelle le pays fait face à l’heure actuelle, les agissements de certains militaires, ces derniers temps, dans l’accomplissement de leurs missions risquent de générer un autre problème dans la société malagasy. Après le cas d’un soldat qui a tiré sur un civil pour non-port de masque à Andohan’Ilakaka et celui d’un autre qui a tabassé un sexagénaire toujours pour le même motif à Toamasina, Francklin Miandrizoky, ancien maire de Bekopaka, dans le district d’Antsalova se plaint, lui aussi, victime des exactions commis par des militaires en mission dans la localité. Non seulement ces militaires abusent de leur autorité en terrorisant les civils, certains d’entre eux sont allés jusqu’à menacer de mort les personnes qui osent dénoncer leurs dérives. Ainsi se résume le témoignage de cet ancien élu. « Des militaires m’ont menacé de mort en disant qu’ils vont passer à l’acte si je le cherche. Cela s’est passé devant un assistant parlementaire le matin du dimanche 19 juillet 2020 », a-t-il raconté. Il affirme avoir été obligé de s’enfuir à Belo-sur-Tsiribihina, le lundi 20 octobre pour préserver sa vie. Il a fait ce témoignage à travers un film vidéo pour éveiller l’attention des autorités compétentes sur les agissements de ces militaires qui seraient selon ses dires, des éléments de la force de pacification opérant dans la localité. Il a tenu à souligner qu’il n’est pas contre la présence de ces militaires dans la localité, mais il dénonce leur manière d’agir qui bafoue la valeur et la structure de la société, ainsi que l’image de l’Armée malagasy. Interrogé sur ces faits, le responsable de la communication auprès de l’Etat-Major des Armées à Andohalo répond que son service est actuellement en train de recouper la véracité de ces accusations. « Un adjoint au maire m’a également parlé de ce problème, mais, dans un cas pareil, nous devons enquêter afin de pouvoir prendre de décision », explique-t-il.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.