Immigration clandestine vers La Réunion : Cinq personnes arrêtées et placées sous mandat de dépôt à Nosy-Be

Malgré les mesures strictes imposées par le gouvernement pour régulariser les déplacements et les transports des personnes pour sortir du territoire national notamment par voie maritime suite à la propagation de la pandémie de Covid-19, cinq individus reconnus et poursuivis avoir enfreint ces dispositions viennent d’être arrêtés et placés sous mandat de dépôt à Nosy-Be, le 09 août dernier. Ces personnes sont impliquées dans une tentative de transport clandestin de personnes vers La Réunion à partir de Nosy-Be. Selon les informations, cette affaire durait depuis des jours. Propriétaire d’un bateau de plaisance, un couple affirme avoir la possibilité de faire le voyage entre Nosy-Be et La Réunion. C’est pourquoi, ils ont réussi à rassembler quatorze passagers pour embarquer dans leur bateau. Une tromperie plutôt qu’un voyage. A peine les voiles larguées et Nosy-Be à l’horizon, voilà qu’un membre de l’équipage a signalé qu’un passager a raté l’embarquement. Et le bateau a dû revenir à son point de départ, le 09 août dernier. Ce fait a alors inquiété les éléments de la PAF qui étaient déjà informés sur l’existence de cette traversée suspecte. Ainsi, ils ont décidé de procéder à la fouille de l’embarcation. L’enquête a révélé que ce bateau est illégal. Il transporte des passagers illégaux. Ainsi, le couple, propriétaire et un autre individu reconnu comme étant la personne qui se chargeait du remplissage du bateau en tant que racoleur, ont été arrêtés. Déférés au parquet, le 11 août, ils sont placés sous mandat de dépôt en attendant leur procès.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.