Assassinat d’un Maire à Miandrivazo : Une véritable chasse à l’homme contre un présumé auteur est lancée

En fait, l’affaire portant sur la mort du maire de la commune rurale d’Ampanihy, district de Morondava survenu le week-end dernier, reste toujours au centre des préoccupations des autorités de la localité. La thèse d’un assassinat contre cet individu dont les auteurs principaux seraient déjà identifiés, est confirmée. La réunion des autorités de la région de Menabe, qui a vu la participation des membres de l’Organisation mixte de conception (OMC) régionale dirigée par le Préfet de Région de Morondava, des députés de Madagascar élus dans les quatre districts formant le région de Menabe, à savoir celui de Morondava, de Belo sur Tsiribihina, et de Mahabo, en présence des tous les commandants des unités de forces de l’ordre implantées dans la Région, des maires des communes concernées et des notables, a alors décidé, mardi dernier, de lancer une deuxième opération militaire de grande envergure pour traquer coûte que coûte les malfaiteurs dans cette affaire. Deuxième parce qu’il est à noter qu’une autre, durant laquelle deux gendarmes ont été blessés et dix dahalo ont trouvé la mort dans des accrochages, a déjà été menée vainement dans la localité. Celle-ci dont le déroulement a été déjà reporté dans les médias,  a échoué. Les autorités de la Région de Menabe ont alors décidé de remonter leur recherche jusqu’au présumé commanditaire de cet acte dont le nom serait déjà connu. Pour ce faire, ces autorités régionales ont promis de débourser une somme importante d’argent pour financer cette opération militaire à entreprendre dans la commune d’Ampanihy et de ses environs. Il est à noter que la mort de ce maire a beaucoup affecté les habitants de ce district et de la commune d’Ampanihy où il a beaucoup servi au service du développement. Un dévouement qui serait le mobile de son assassinat.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.