Braquage d’une station à Morondava : L’arme de crime aurait appartenu à un élément des forces de l’ordre

C’est vraiment une révélation surprenante. L’enquête menée par la police concernant l’attaque de la station-service Jovena à Anakabe, Morondava, région Menabe, le 20 août dernier a révélé que l’arme utilisée par les brigands aurait appartenu à un élément des forces de l’ordre. Selon les informations, le propriétaire aurait eu des antécédents suspects. Cet individu aurait été à l’origine de plusieurs fuites de personnes arrêtées et placées en garde à vue auprès du commissariat de Morondava depuis des années. Malgré tout, l’administration l’a toujours gardé dans ce corps de métier. Affecté à un autre poste, toujours dans la localité, il est actuellement soupçonné de complicité dans le braquage d’une station-service à Morondava. Son nom a été cité suite à l’arrestation des deux auteurs de ce crime. Ces derniers qui ont été capturés dans le district de Mahabo, à une centaine de kilomètres de Morondava et toujours dans la région de Menabe, le lendemain de leur forfait. Il est à rappeler que selon l’information émanant de la police, l’arme découverte sur les brigands qui ont commis cet acte de braquage de station-service était un pistolet de fabrication locale.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Des types comme ça, il faut les éliminer direct sans sommation car c’est le diable en personne dans la société, empoisonne toute l’humanité.

  2. Vérité de la la palice: 5 minutes avant sa mort il était encore vivant!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.