Tir mortel à Isoraka : Le policier stagiaire en prison

Enfin, le policier stagiaire qui a tiré sur son ami à Isoraka la nuit du samedi dernier a été déféré au parquet du Tribunal de première instance hier. A l’issue de son audition, le juge a décidé de le placer sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora. Une décision qui serait judicieuse dans la mesure où la situation de cet individu reste encore compromettante. A part la poursuite pénale, il doit faire face à la procédure professionnelle au niveau de l’Inspection générale de la police nationale, l’institution qui se charge de ce genre d’affaire sur le plan administratif.

L’avis et l’enquête de cette institution sont de mise si l’on se réfère à ce qui s’est passé cette nuit qui laisse penser à un simple incident. Le policier stagiaire est rentré de son travail quand il est tombé sur ses amis qui l’ont invité dans un bar à Isoraka. Après quelques verres, le policier en question n’aurait plus la maîtrise de son arme. Le coup est parti et a touché l’un de ses amis. Ce dernier a perdu la vie malgré les efforts déployés pour le sauver à l’hôpital. Après l’acte, le policier impliqué s’est tout de suite rendu auprès de son supérieur pour avouer son acte. Il a alors été placé en garde à vue avant d’être livré au Parquet du tribunal de première instance d’Antananarivo, hier, après avoir été remis à la brigade criminelle de la Police nationale à Anosy. Cette mesure s’impose parce qu’il y a eu mort d’homme et le suspect est un élément des forces de l’ordre.

T.M.

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Parce qu’il y a eu un meurtre, prison Tsiafahy et non Antanimora

  2. Parce qu’il y a eu un meurtre, prison Tsiafahy et non Antanimora

  3. qui a tué ??? le gamin ivre ou l’excès d’alcool

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.