Affaire Danil Radjan : Un français ex-légionnaire et patron d’une agence de sécurité arrêté

L’enquête avance à pas de géant auprès de la police criminelle à Anosy. Vendredi dernier, ils ont mis la main sur quatre personnes dont le patron de la société de gardiennage Cops. Lui et trois de ses agents de sécurité ont été embarqués par les limiers de la brigade criminelle. L’information a été confirmée par plusieurs sources auprès du ministère de la Sécurité publique. Durant leur arrestation, le patron « vazaha » a encore tenté de résister. Obligeant ainsi la police à procéder manu militari. Les quatre individus sont respectivement accusés d’auteurs et co-auteurs de l’acte qui a coûté la vie à Danil Radjan. Samedi 19 septembre, ce ressortissant indo-pakistanais d’origine française a été atrocement abattu et son corps a été retrouvé par la suite, au sous-sol du centre commercial La City à Ivandry. Il avait les pieds et les mains liés, le visage plein de bleus et une marque de strangulation autour de son cou. Une enquête a été aussitôt ouverte et s’est focalisée sur l’analyse des images de la vidéosurveillance, ainsi que les récentes correspondances téléphoniques de Danil Radjan. Moins d’une semaine après, les investigations ont montré une forte soupçon envers les quatre individus. De sources informées, ils auraient opéré avec des cagoules mais cela n’était pas suffisant pour que les enregistrements vidéos ne montrent le  visage d’un « vazaha » dont l’allure correspondrait à celui de l’ex-légionnaire. Il se pourrait que la police organise un point de presse ce-jour, pour partager les résultats de leur investigation sur cette affaire, selon certaines indiscrétions. La question qui préoccupe maintenant est surtout le mobile du crime et les éventuels commanditaires de l’assassinat. Pour le moment, rien n’écarte la thèse que ces gens arrêtés auraient été payés pour tuer. Si cette piste s’avérait, on peut dire alors que le métier de tueur à gage existe bel et bien dans la capitale. Par ailleurs, les mauvais agissements de ce ressortissant français ont beaucoup fait parler de lui à un certain moment, surtout pour les noctambules du centre-ville. Les médias ont relaté dans ses colonnes, le caractère irascible de ce ressortissant étranger qui menace la vie sociale à Tanà. Malheureusement, l’interpellation était tombée dans l’oreille d’un sourd. En tout cas, il sera déféré au parquet ce jour avec ses trois agents, et cette fois-ci, l’affaire est beaucoup plus importante…
D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.