59e anniversaire de la Police nationale : Les axes prioritaires du ministère de la Sécurité publique

La grande famille de la Police nationale n’a pas laissé sans échos la date du 30 septembre, anniversaire de la création de cette institution. En effet, le ministère de la Sécurité publique a marqué le 59e anniversaire de la Police nationale en organisant plusieurs manifestations dans le but de prouver au grand public que le slogan de la Police nationale, à savoir « Polisy miaro sy manampy ny vahoaka » (une police qui protège et aide la population) est toujours d’actualité. Dès 7 heures du matin, les policiers de la capitale se sont rassemblés dans la cour du ministère de la Sécurité publique à Anosy pour marquer le lancement officiel de cette célébration. Le contrôleur général de police, Fano Randrianarison, a rappelé dans son discours les sept axes prioritaires qu’il s’est fixé pour diriger les actions de la Police nationale. C’était également pour lui l’occasion de faire l’évaluation de la mise en œuvre de ces projets. Parmi les axes prioritaires figure le rétablissement de la confiance du public envers la Police nationale. Actuellement, il y a un délai de 15 minutes entre un appel d’urgence et l’arrivée des policiers sur les lieux. A cela s’ajoute la priorisation des actions préventives par le biais de l’intensification des descentes sur terrain avec, par exemple, le déploiement de patrouilles dans les quartiers réputés « chauds » de la ville. L’éradication des actes de banditisme et de kidnapping est également un point sur lequel la Police nationale va se concentrer. Il est à noter que ces deux derniers mois, nous avons pu assister à la saisie de huit fusils Kalachnikov ayant été utilisés pour ce genre de pratiques. Il en est de même pour la lutte contre la corruption, notamment pour le recrutement des nouveaux fonctionnaires de police. Le mot d’ordre est l’application de la « tolérance zéro ». Les autres axes prioritaires sont l’instauration de l’autorité de l’Etat, l’instauration de l’Etat de droit par l’application des lois et règlements en vigueur, ainsi que la collaboration et la coopération avec les autres entités concernées par la sécurité publique à savoir la Justice, l’Armée, la Gendarmerie, les collectivités décentralisées, etc. Le septième et dernier axe est le respect des valeurs humaines et des droits de l’homme dans l’exécution des missions à accomplir.

Distribution de flyers. Pour renforcer le rapprochement de la population et de la Police nationale, la journée d’hier a également été marquée par la distribution de flyers effectuée par les policiers et l’association des épouses de policiers et des femmes policières (FIVAPOVA). Des flyers qui informent le public sur les services existants au sein de la Police nationale et les numéros de contact utiles en cas de besoin. Ayant activement participé à cette célébration, la FIVAPOVA a procédé à la sensibilisation à la lutte et à la prévention contre la pandémie de Covid-19, sans citer les travaux de nettoyage des bureaux du ministère de la Sécurité publique et des commissariats. Mis à part ces différentes manifestations, la Police nationale, conduite par son directeur général, le contrôleur général de police Dany Rakotozanany n’a pas omis de procéder à un don de sang à l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona à Ampefiloha.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.