Routes nationales : Les motards deviennent les cibles préférées des bandits

Si auparavant, les taxi-brousses et les poids lourds étaient les cibles des attaques perpétrées par des bandits de grand chemin (dahalo) sur les routes nationales, les motocyclistes n’en sont plus épargnés depuis ces derniers temps. Ce fait a pris de l’ampleur sur les axes où les routes sont en mauvais état et où les deux-roues sont les moyens de locomotion les plus prisés par la population. Cette situation prévaut sur les routes nationales menant vers les zones les plus reculées. Tel est le cas de la RN6A, reliant Maintirano et Antsahalova. Le 8 octobre dernier vers 12 heures 30 minutes, une moto en provenance de Maintirano en direction d’Antsalova et ayant à bord deux personnes, est tombée dans une embuscade tendue par trois dahalo armées d’armes blanches. Commise en plein jour, soit vers 12 heures 30 minutes, cette attaque s’est produite dans une localité appelée Ankarandoha, fokontany Androindava, commune Antsondrondava, dans le district de Maintirano. Pris au piège, le conducteur de la moto, âgé de 32 ans et un conseiller d’insertion professionnelle au Projet Formaprod à Antsahavola, a été blessé sur sa cuisse droite par arme blanche. Ayant réussi à fuir ses agresseurs, son passager, qui est un cultivateur de 30 ans demeurant au fokontany d’Ambalakazaha ; commune Masoarivo, district Antsalova, s’en est sorti indemne. Avant de prendre la poudre d’escampette, les prédateurs ont dérobé tous les objets de valeur sur le blessé dont un ordinateur portable, deux téléphones, une clé USB, et un pistolet automatique NR 437860 de calibre 7,62 mm. Sitôt alertés, des gendarmes du poste avancé d’Ankisatra, accompagnés des membres du fokonolona se sont rendus sur place pour venir à la rescousse du blessé qui a été évacué d’urgence au Centre hospitalier de référence régional de Maintirano. Appuyés par des éléments de la brigade de Maintirano, ils sont partis à la poursuite des malfaiteurs. Pour le moment, aucun suspect n’a été arrêté. L’enquête sur cette affaire suit son cours.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.