Rolly Mercia : Son mandat de dépôt prorogé d’un mois

Deuxième comparution devant le tribunal correctionnel, hier, pour Rolly Mercia. Durant sa plaidoirie, Me Rafidison, qui assure la défense de l’ancien ministre de la Communication, a évoqué un vice de procédure. « Dans la règle normale des choses, le délai de mandat de dépôt de Rolly Mercia sera épuisé le 16 octobre [ndlr : demain]. On est stupéfaits d’apprendre que ce délai a été prorogé d’un mois. Et pourtant, le verdict sera annoncé le 15 octobre [ndlr aujourd’hui] », a-t-il révélé. Durant son intervention, il n’a pas mâché ses mots pour indiquer une machination totalement en dehors du cadre de la loi. « Il n’y a eu aucune notification qui nous a informée de la tenue du jugement [le 12 octobre] relatif à cette prorogation. Nous ne savons même pas quelle instance a pris cette décision, le tribunal correctionnel ou la chambre d’accusation, ou une autre ? », a-t-il insisté dans sa plaidoirie. Dans cette affaire, l’ancien ministre est accusé d’avoir fourni en moyens la manifestation d’Ambohipo, de complicité d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État, et de manifestation sans autorisation. Des charges judiciaires qu’il a niées en bloc. « Non, ancien ministre à deux reprises, je ne vais pas me rabattre pour commanditer une manifestation de ce genre. Et d’ailleurs, je ne connais pas ces jeunes, je ne les ai jamais croisés dans ma vie », s’est-t-il défendu. Durant leur audition, trois des manifestants ont déchargé Rolly de l’affaire. Seul le présumé « mercenaire » dénommé Félicien, un gardien qui a perdu sans emploi durant le confinement, l’a pris comme commanditaire de leur acte. Il a changé à plusieurs reprises sa version des faits durant l’audition du tribunal. Devant cet état de fait, l’avocat de Rolly Mercia a riposté en se basant sur le principe de droit « Testis unus, testis nullus », littéralement « témoin unique, témoin nul ». Le parquet, à son tour, ne s’est pas montré clément dans l’affaire, et réclame une peine maximale pour les accusés, sans aucune possibilité de demande de liberté provisoire. Après trois tours d’horloge, la séance a été levée et le tribunal correctionnel a décidé d’annoncer le verdict ce jour.

D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Nampitondra ny mafy olona maro koa anie ingahirainy io e ! Nanao azy tsy ho tratry ny aloka ka sendra alok’alika.
    Anisan’ny olona tsy mba nanaja ny LIBERTE D’EXPRESSION io tary io. Tsotra ihany no azo avaly aminy : NY TODY TSY MISY FA NY NATAO NO MIVERINA.

  2. Ce mec n’est pas CLEAN depuis fort longtemps ! Un vrai connard qu’on se le dise ! Bien de témoins peuvent l’attester ..

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.