Affaire Radjan Danil : Des membres des familles des trois inculpés menacés de mort

L’affaire du kidnapping, suivi de meurtre de Radjan Danil, n’est pas encore close. Des membres des familles des trois employés de la société de sécurité COPS, impliqués dans cette affaire, se manifestent à leur tour. « Nous dénonçons la violation du secret de l’instruction pratiquée actuellement par certaines personnes par médias interposés, dans cette affaire», ont-ils déclaré hier lors d’une conférence de presse. « Cette affaire est encore en cours d’instruction et même si ces trois membres de nos familles sont en détention préventive, cela ne veut pas dire qu’ils sont coupables ou sont déjà condamnés », ont-ils clamé. Une manière de dénoncer les organes de presse qui versent dans « un procès médiatique » en condamnant d’avance les personnes déclarées comme impliquées dans cette affaire. Pour ces membres des familles des impliqués, il y a apparemment une tentative « d’influencer la justice pour que la vérité ne soit pas mise au grand jour dans cette affaire ». Pire, « des membres des familles des inculpés font actuellement l’objet de menaces de mort par des personnes mal intentionnées » Interrogé sur les détails de ces menaces de mort, l’avocat des trois inculpés n’a pas voulu s’exprimer. « Nous respectons le secret de l’instruction », a-t-il indiqué. Pour cet avocat, « la présomption d’innocence veut qu’on n’ait pas le droit de considérer ces trois personnes comme des coupables ». D’ailleurs, a-t-il continué, « les enquêtes avancent actuellement et nous faisons entièrement confiance en la justice ». On rappelle que, COPS, la société qui emploie les trois inculpés, est un acteur majeur dans le domaine de la sécurité privée à Madagascar.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.