Kere dans le Sud : L’armée malgache en pleine action dans un autre combat

Entrant dans le cadre de la nouvelle restructuration de l’armée malgache depuis la prise de fonction du ministre de la Défense nationale (MDN), le général de corps d’armée Richard Rakotonirina, le rapprochement de cette institution auprès de la population, qui est le fer de lance de cette nouvelle stratégie, est en marche. Mis à part le redéploiement d’éléments dans la pacification des diverses régions frappées par l’insécurité suite aux actes de banditisme ruraux à travers la mise ne place des zones prioritaires rurales de sécurité (ZRPS), le MDN intervient également dans la lutte contre l’insécurité alimentaire (Kere). L’armée s’y met grâce à l’existence de structures prédisposées à ce genre de situation dont elle dispose à l’heure actuelle. Créé au sein de l’Etat-Major général de l’armée malgache, le bataillon multi-missionnaire (BMM) basé à Imerintsiatosika est voué à  cette opération. Regroupant des spécialistes dans tous les secteurs d’activités relatifs au quotidien de la population, ce bataillon a envoyé des éléments pour contribuer à la lutte contre le Kere qui sévit actuellement dans le Sud de la Grande île. Depuis déjà un mois, soit à partir du moment où cette région a été déclarée en état d’urgence en matière d’insécurité alimentaire, les militaires affectés par le bataillon dans la localité sont en pleine action et n’ont jamais failli à leurs obligations. Ces soldats se chargent de la détection et de l’évacuation des personnes souffrant de ce fléau et restées chez elles, faute de prise en charge pour les amener dans les centres spécialisés en la matière (CSB etc.). Dans cette entreprise, et en collaboration avec des fonctionnaires du ministère de la Santé publique, ils utilisent des véhicules de l’armée malgache dans l’accomplissement de leur mission.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.