Ambohimangakely : Un groupe de malfaiteurs démantelé, trois suspects incarcérés à Tsiafahy

Cette maison en construction a été utilisée par les bandits pour cacher leur butin.

Il était temps. Un des groupes de malfaiteurs qui a terrorisé la commune d’Ambohimangakely et ses environs depuis des mois a enfin été démantelé par la gendarmerie. Composé de sept membres, ce gang a été l’auteur de plusieurs vols à main armée commis dans la localité, dont le dernier a eu lieu la 14 octobre vers 3 heures du matin. Quatre individus munis de couteaux se sont introduits de force dans le domicile d’un particulier à Ikianja, commune Ambohimangakely, après avoir cassé la porte. Ayant réussi à maîtriser les propriétaires, ils y ont volé un scooter, une bicyclette, et une télévision à écran plat avant de prendre la fuite. Selon les informations émanant de la gendarmerie d’Ambohimangakely, la victime n’a pu alerter les forces de l’ordre que vers 10 heures du matin. Une fois avisés, des gendarmes sont partis à la recherche des malfaiteurs. En menant leur investigation, ils ont reçu une alerte indiquant que deux individus suspects étaient en train de fuir en moto sur la route de Macoline en direction d’Ambohimahitsy. Vers midi, ce renseignement a été confirmé par une autre source. Les gendarmes se sont alors rendus sur place où ils ont surpris les deux suspects. Interpellés, ces derniers ont fini par indiquer l’endroit où ils ont caché leur butin, dans une maison à Ambohimahitsy. La perquisition de cette maison a permis d’arrêter trois autres suspects. La plaque d’immatriculation de la moto volée, la bicyclette et la télévision y ont également été découvertes. Les gendarmes étaient sur le point d’évacuer les lieux quand ils ont coincé un autre suspect qui rodait dans les alentours. L’enquête a révélé que cette personne était venue sur place pour tenter de déplacer les objets volés vers un autre endroit plus sûr. Ainsi, six individus ont été arrêtés cette journée du 14 octobre. Cependant, « Bota », le chef de ce groupe, reste encore en cavale. Celui-ci est un ancien de la maison de force de Tsiafahy et vient de sortir, il y a à peine deux mois. Les six suspects arrêtés ont été déférés au parquet du tribunal de première instance d’Antananarivo, samedi. Trois d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt à Tsiafahy ; tandis que les trois autres ont bénéficié d’une liberté provisoire en attendant le jour de leur procès.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.