Meurtre d’un gendarme : Grosse opération de ratissage, huit présumés criminels abattus

Huit présumés auteurs du meurtre d’un gendarme ont été abattus, et d’autres blessés, pendant l’opération de la brigade territoriale de la gendarmerie de Farafangana. Cette chasse à l’homme s’est tenue dans la commune rurale Etrotroky, située dans le district de Farafangana. Suite aux renseignements parvenus à la gendarmerie sur l’identité des dahalo qui ont participé à l’accrochage entre les éléments des forces de l’ordre et les malfaiteurs la semaine dernière, le lieutenant Andrianiaina Rakotoarivelo et ses hommes ont enclenché un ratissage strict de la zone pour retrouver les assassins de leur collègue, le gendarme hors-classe Appolinaire William. Ce dernier a été tué durant un accrochage avec les bandits de grand chemin. Samedi soir, à l’arrivée des gendarmes dans le fokontany de Vohitsidy, les dahalo se sont retrouvés nez-à-nez avec eux. Un échange de tirs s’est déclaré. L’affrontement a duré une trentaine de minutes. Les malfrats ont été contraints de fuir face à des éléments de la gendarmerie qui se sont bien défendus. Aucune victime n’est à déplorer du côté des gendarmes. Ces derniers ont saisi un fusil de chasse, quelques machettes et un « moara ». Les gendarmes ont indiqué qu’ils avaient une piste sérieuse pour la suite de l’affaire. Une enquête est en cours pour obtenir plus de précisions sur l’identité des malfaiteurs et de leurs complices. La mission entre dans le cadre de l’opération de sécurisation des régions sur les vols de bœufs répétitifs, ainsi que la neutralisation des dahalo. « L’objectif est d’améliorer la situation sécuritaire afin que les populations puissent vivre et travailler en toute quiétude », selon le SEG général Richard Ravalomanana. Ce dernier invite les habitants à « prêter main forte aux forces de l’ordre en leur donnant des informations en temps réel. »

Yv sam

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.