Viols sur mineures : Un criminel appréhendé par la police

Jeudi dernier à Androndrakely, un agresseur a été appréhendé par la police suite aux agressions sexuelles qu’il a commises sur des jeunes filles dans son quartier. Ses victimes, au nombre de trois, sont toutes mineures et ont été contraintes à avoir des relations sexuelles, sur menaces de mort. Alertée par le changement du comportement de sa petite fille, sa grand-mère lui a demandé de lui révéler ce qui s’était passé. Après une discussion suivie d’une consultation par un médecin, la jeune fille, qui avait au début nié, a fait part de son calvaire. L’enfant, âgée de 11 ans, a confié ce qu’elle a enduré. « IL m’a appelée comme d’habitude pour aller faire quelques courses, quand je suis arrivée devant sa maison, il m’a forcée à entrer et c’est là qu’il a commencé à me toucher, après je ne me suis plus souvenue de rien, mais en me réveillant, il m’a donné de l’argent et m’a menacé de me tuer si je racontais quoi que ce soit… ». Elle a ensuite désigné son agresseur. En apprenant la situation, les voisins ont décidé de faire vérifier l’état de santé des jeunes filles du quartier, ils ont ainsi identifié deux autres jeunes filles violées par cet homme auparavant. Le présumé est un homme marié et père, ce qui a choqué ses voisins. « Nous n’avons rien soupçonné chez lui, il se comporte normalement et c’est un homme très calme… », raconte son voisin. Le prévenu ne nie pas les faits et l’enquête de la police est en cours. Il convient de rappeler que le viol est défini par la loi comme le fait de contraindre, par la violence ou par la menace, une personne, quels que soient son âge et son sexe, à accomplir ou à subir l’acte sexuel ou un acte sexuel analogue.

Yv Sam

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.