Ambatofinandrahana : Kidnapping et prise d’otage

Enlevé dans la nuit du 10 au 11 novembre par des bandits armés, l’enfant d’un homme réputé du village de Malaindromisotra a été relâché cinq jours plus tard. Selon son père, l’enfant kidnappé est rentré à la maison sain et sauf. « Il a été libéré par ses ravisseurs en fin de journée dimanche dernier, dans un endroit situé au sud-est d’Ambatofinandrahana », a expliqué ce dernier. Les limiers de la gendarmerie ont aussitôt ouvert une enquête. Toujours dans le chapitre du banditisme, une autre attaque à main armée suivie d’un enlèvement a eu lieu à Andonabe-Mananjary dimanche dernier, vers 21 heures. Sept malfrats non identifiés et armés de fusils de chasse et de deux armes de fabrication locale ont investi, tour à tour, deux domiciles. Ils ont ouvert le feu durant l’acte. Heureusement, personne n’a été tué ni blessé durant cette double attaque, a rapporté la gendarmerie. Un téléphone portable, 180 cartes de recharge de crédits de 1 000 ariary et un somme de 300 000 ariary ont été emportés par les bandits. Ces derniers ont pris la fuite vers le fokontany d’Androrangavola-Andonabe et sont, depuis, introuvables. Ils ont pris comme otage un dénommé Mbelo qui leur servait aussi de guide. Mbelo a été libéré quelques kilomètres plus loin. Selon son témoignage, les bandits ont pris la direction d’Irondro en empruntant l’axe RN12. La gendarmerie a lancé une course poursuite pour tenter de mettre la main sur les bandits, en vain. Les chefs des forces de sécurité se sont réunis pour mettre en place une cellule d’opération et de sécurité (OPS). Ordre a été donné aux éléments d’intensifier la collecte des renseignements permettant d’identifier les auteurs de ces actes de banditisme en série.

Yv Sam

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.