Clémence Raharinirina : Condamnée à 1 000 000 Ar d’amende avec sursis

Le verdict est tombé pour l’affaire Clémence Raharinirina. Elle est condamnée à une peine sursitaire avec une amende d’un million d’ariary ainsi qu’un ariary symbolique de dommage et intérêt pour propagation de fausses nouvelles et diffamation. « Ce jugement est la suite logique de l’intention de me radier auprès du conseil municipal. La moindre condamnation par le tribunal correctionnel est nécessaire pour le tribunal administratif pour m’éjecter de mon siège de conseillère auprès de la commune d’Antananarivo. Ils ont gagné sur ce coup mais je ne lâcherai pas prise. Attendre et voir… », a réagi Clémence Raharinirina à la sortie du tribunal, peu après l’annonce de la décision judiciaire. Pour un petit rappel, elle trouve le Maire d’Antananarivo comme plaignant dans cette affaire. Elle a été poursuivie en justice après son intervention médiatique dans laquelle elle s’est dite contre le paiement des licences numériques pour les taxis-ville. Outre cela, un enregistrement audio pris en catimini durant la réunion de l’association des taximen a été une pièce à conviction pour la poursuivre pour diffamation à l’endroit du Maire de la capitale. Ces deux chefs d’inculpation ont été à l’origine d’une bataille judiciaire qui a duré presque trois mois. Clémence n’a pas mâché ses mots pour interpréter les choses comme une tentative de la radier du conseil municipal. Sur ce point d’ailleurs, un autre procès est en préparation mais, cette fois-ci, par le tribunal administratif.

D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.