Amparafaravola : Près des 500 exploitants illicites de béryllium pris en flagrant délit

Samedi 12 décembre, des représentants des membres de l’Organe mixte de conception (OMC) préfectoral ont effectué une descente dans le fokontany d’Ampasika, commune rurale Andilana Nord, district d’Amparafaravola pour constater de visu les réalités sur la présence d’un périmètre d’exploitation illicite de béryllium dans la localité. La descente a été dirigée par le chef de district d’Amparafaravola, accompagné du commandant de groupement d’Alaotra-Mangoro, le directeur régional de la sécurité publique, le directeur régional des mines et des ressources stratégiques, une dizaine de gendarmes conduits par le commandant de compagnie d’Ambatondrazaka, en présence du Maire de la commune rurale d’Andilana Nord et le chef d’arrondissement administratif en charge de la commune. A leur arrivée, 500 personnes reconnues comme étant des exploitants illicites ont été surprises sur le périmètre. Racontant la situation sur le terrain, le maire a souligné qu’auparavant, ces exploitants étaient nombreux mais la plupart d’entre eux ont déjà abandonné leur mine suite à leur échec et leur désillusion. Face à ces faits, le chef du district d’Amparafaravola a dirigé une séance de sensibilisation à l’endroit de ces gens illégaux. Ces derniers ont été sommés d’évacuer les lieux pour des raisons sécuritaires, sanitaires, et environnementales. Ils ont été notifiés qu’à partir du 15 décembre 2020, le périmètre sera bouclé par les Forces de l’ordre issues de l’État-major mixte opérationnel (EMMO) et aucun exploitant n’aura le droit d’y entrer tant qu’il n’aura pas régularisé les procédures administratives requises pour faire ce travail. Dans ce sens, le directeur régional des Mines d’Alaotra-Mangoro a apporté des éclaircissements sur les procédures à suivre par les petits exploitants pour régulariser leur situation. Des représentants des exploitants venant d’autres régions ont demandé à la délégation de prolonger leur séjour jusqu’au 20 décembre.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.