Trafic d’or : Enquête inévitable pour la compagnie aérienne

Madagascar est sous les feux des projecteurs suite à l’arrestation des trois trafiquants malgaches en Afrique du Sud avec 73,5 kg d’or. L’enquête est loin d’être terminée et les investigations sont en cours . Tout le monde s’interroge sur l’organisation du voyage et les autorisations fournies aux trois malgaches pour quitter Ivato vers Toliara avant une liaison directe vers Johannesburg. Pour le moment, les vols internationaux sont limités aux aéroports d’Antananarivo et Nosy-be. Des suspicions lourdes pèsent sur la direction de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM), et la compagnie STA. Les images des cinq malgaches embarquant dans l’aéronef de STA circulent sur Facebook. Une source proche de l’affaire annonce qu’une enquête sur cette compagnie dirigée par un français, un conseiller politique occulte de plusieurs premiers ministres successifs du pays, est inévitable. Des réseaux bien huilés de trafiquants d’or sont bel et bien installés à Madagascar. A rappeler qu’en septembre 2020, un opérateur de la filière aurifère a été tué à Ivandry. Un français à la tête d’une société de sécurité est impliqué dans le meurtre. La lumière sur cette affaire n’est pas encore établie jusqu’à aujourd’hui. Ce français est l’associé du propriétaire de la compagnie aérienne en question. De sources informées, les enquêteurs essaient une mise en lien à propos des réseaux des trafiquants d’or et le meurtre de l’indo-pakistanais avec l’hypothèse que le meurtre aurait été une manière d’écarter l’opérateur et ses alliés de la filière afin que les autres mafieux puissent jouer librement dans le business et les trafics. En novembre 2020, 180 kg d’or ont fait l’objet d’un trafic ni vu ni connu. Des trafiquants étrangers ont pu partir d’Ivato avec 50 kg d’or pour rejoindre Dar es Salaam en transitant par Mahajanga. Avec le même topo que le dernier trafic de 73,5 kg d’or, des étrangers ont pu partir de l’aéroport d’Ivato avec 140 kg d’or pour rejoindre Johannesburg via les côtes de Toliara. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’y avait aucune interpellation et la voie était libre pour les malfrats. Le plus triste dans cette affaire est que les trafiquants développent leurs réseaux pour dilapider de manière illicite nos richesses naturelles. Ils sont protégés par des personnalités aux bras longs et influents  un peu partout.

Yv Sam

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Des sanctions sévères doivent être portées contre ces étrangers ( particulièrement les français et leurs accolites locaux ( politicards véreux, anciens ministres corrompus jusqu’à l’os et leur complices).
    C’est tellement facile pour toutes ces crapules de faire leur méfait, et de quitter l’Ile tranquillement protéger par leurs complices, leurs fournissant tous les documents officiels.
    Je ne suis pas fier de mon pays en ce moment.
    Réveillez vous mes frères.

  2. Demandez simplement à PDG Ravatomanga de savoir ce qui se passe

  3. Que les Malgaches n’ont pas la mémoire courte lors des échéances électorales capitales .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.